.

Guinée : cette décision d’Alpha Condé qui fera "mal" à Cellou et ses alliés…

Facebook icon Twitter icon
Crise politique en Guinée
Cellou Dalein Diallo, chef de file de l'opposition, et le Président  Alpha Condé
Cellou Dalein Diallo, chef de file de l'opposition, et le Président Alpha Condé

CONAKRY- C’est une décision d'Alpha Condé qui ne plaira sans doute pas à Cellou Dalein Diallo et ses alliés de l’opposition !

Alors que le contentieux électoral  concernant une dizaine de circonscriptions n’a pas encore trouvé de solution au sein du comité de suivi, le Président Alpha Condé a décidé d’installer les conseillers communaux et ruraux ne faisant pas objet de litiges.

Cette décision va certainement corser davantage le dialogue entre le Pouvoir et l’opposition qui a d’ailleurs quitter la table des négociations depuis plus d’un mois. L’implication du Premier Ministre Kassory Fofana ne semble pas avoir porté fruit. L’opposition a déjà prévenu qu’elle n’acceptera pas cette formule.   

Selon nos informations, Cellou Dalein Diallo et ses pairs de l’opposition tiendront une réunion ce vendredi pour donner leur position face à cette nouvelle donne.

Lire aussi-Bouréma Condé tranche : « Nous ne pouvons pas installer les maires… »

Aujourd’hui beaucoup s’interrogent sur les vraies raisons qui ont poussé le Gouvernement de changer d’avis. Car le ministre Bouréma Condé avait déjà tranché sur cette question,  affirmant que tous les maires seront installés en même temps.

« Nous voulons mettre ensemble toutes les communes parce que ça évite d’avoir par-ci par-là des décalages de fonctionnalité des exécutifs. Si on installe les maires à Linsan, on attend trois mois pour mettre en place ceux de Daramagnaki, comment va-t-on organiser les prochaines élections avec ce décalage alors que chaque conseil communal a cinq années à accomplir », avait tranché il y a quelques semaines le Ministre Bouréma Condé.

 A l’époque, le parti au Pouvoir n’a pas manqué de flétrir cette position de l’exécutif guinéen.

 « Ce n’est pas parce qu’il y a des problèmes à Dixinn, alors qu’il n’y en a pas à Yomou qu’on doit empêcher les conseillers de Yomou d’être installés pour commencer à travailler pour leur commune », a rétorqué le chef de file de la majorité présidentielle Amadou Damaro Camara.

A  suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 12

Créé le Jeudi 05 juillet 2018 à 11:24

Facebook icon
Twitter icon
Google icon