.

Forum de Paris : La participation de la Guinée saluée !

Facebook icon Twitter icon
Economie
Bakary Sylla (à droite), le Chef de Cabinet du Ministère de l'Economie et des Finances
Bakary Sylla (à droite), le Chef de Cabinet du Ministère de l'Economie et des Finances

PARIS- Le Chef de Cabinet du Ministère de l’Economie et des Finances, Bakary Sylla, représentant son Ministre, a activement pris part au Forum de Paris qui s’est tenu le 21 juin dernier.

46 pays prêteurs et emprunteurs, ainsi que 9 institutions financières internationales et organisations internationales s’étaient donnés rendez-vous au ministère francais des Finances, à Paris, pour parler des nouvelles tendances dans le paysage de la dette souveraine, notamment du surendettement de certains pays en développement, dans un contexte marqué par des vulnérabilités croissantes liées à la hausse et à la composition de l’endettement dans ces pays. Cette conférence qui était à sa 6ème édition, a permis aux participants d’analyser les causes sous-jacentes du réendettement de ces pays pour identifier des solutions opérationnelles de long terme.

Le Représentant de la Guinée au Forum de Paris a fait un exposé pour démontrer qu’une dette collatéralisée, dont le remboursement est assis sur des revenus futurs tirés de l’exploitation d’un actif, pourrait être considérée sous le prisme comptable, comme une avance sur recettes futures. Bakary Sylla a rappelé qu’une telle idée, si elle était retenue par le Club de Paris, permettrait de les soustraire de l’analyse de la soutenabilité de la dette des pays qui ont recours à ce type de financement. Les pays africains en développement ont besoin de s’endetter pour financer les projets d’ouvrages infrastructurels.

Le Chef de Cabinet du Ministère de l’Economie et des Finances a expliqué aux participants que la Guinée a un plafond d’endettement avec le Fonds Monétaire International. Les experts ont pris bonne note des pistes de solution proposées par M. Sylla. Une fenêtre reste donc ouverte sur le maintien du ratio de la dette guinéenne. Les discussions sur poursuivront en marge des Assemblées d’automne du FMI et de la Banque Mondiale à Bali, en Indonésie, en octobre prochain.

Les différentes interventions du Chef de Cabinet du Ministère de l’Economie et des Finances ont marqué les différents participants à cette rencontre. C’est d’ailleurs ce qui a motivé la Secrétaire Générale du Club de Paris à exprimer sa satisfaction sur la participation du représentant de la Guinée à cette rencontre. Mme Isabelle BUI a souligné que Bakary Sylla a très utilement contribué aux discussions et a permis des débats très intéressants grâce à son partage d’expérience sur la situation de la Guinée. 

A rappeler que les participants à la rencontre de Paris ont également discuté en détail de la meilleure manière d’améliorer la transparence sur les données de la dette, évoquant la nécessité de renforcer l’appareil statistique et l’organisation interne pour consolider les données de dette ainsi que les besoins d’assistance technique requis dans beaucoup de pays emprunteurs, mais également prêteurs.

 

Africaguinee.com

Créé le Mardi 03 juillet 2018 à 12:46

Facebook icon
Twitter icon
Google icon