.

Mondial 2026 : quel impact sur l’organisation de la CAN 2023 en Guinée ?

Facebook icon Twitter icon
Sport
Le Roi Mohamed VI et le Président Alpha Condé à Conakry
Le Roi Mohamed VI et le Président Alpha Condé à Conakry

CONAKRY- Le vote surprise de la Guinée contre le Maroc en faveur des candidats Nord-Américain pour l’organisation de la coupe du Monde 2026 pourrait avoir d’autres incidences sur le football guinéen ! Outre le fait que les rapports diplomatiques et sociaux ont pris depuis quelques jours du ‘’plomb dans l’aile’’ entre ces deux pays qui entretiennent des relations séculaires, le plan sportif risque aussi de payer un lourd tribut.

En effet, la Guinéequi a la « lourde » responsabilité d’organiser dans cinq ans la Coupe d’Afrique des Nations de Football 2023 et qui traine encore les pas dans les préparatifs peut perdre l’organisation de cette compétition à cause du vote ‘’maladroit’’ du président de la Féguifoot, lors de la dernière Assemblée Générale de la Fifa pour l’attribution du mondial 2018. 

Quelle Incidence donc ce choix de la Guinée peut avoir sur sa prétendue CAN en 2023 ? 

Selon des voix bien introduites avec des analyses poignantes, la Guinée pourra perdre l’organisation de cette compétition, si le président actuel de la confédération Africaine de Football, Ahmad-Ahmad reste reconnaissant à l’endroit du Maroc pour tous les services rendus pour faire de lui le tombeur d’Issa Hayatou à la tête de cette institution. 

Conséquences donc, si le malgache, président de la CAF décidait de retirer cette organisation de la CAN 2023 au pays d’Alpha Condé en représailles à ce vote contre le Royaume chérifien, il n’y a pas péril en la demeure puisque les textes de la CAF avaient été violés par le président Hayatou pour offrir ce sésame à la Guinée. 

Le Maroc donc qui a été le bras financier d’Ahmad lors de sa campagne est en quelque sorte le parrain de sa candidature pour faire partir Hayatou.  

Vu les soubresauts qui ont entouré l’organisation de la CAN 2015, le Royaume du Maroc ne pardonnait pas au président Hayatou de n’avoir pas tenu compte de Ebola et de lui retirer l’organisation de cette biennale  parce que tout simplement le royaume avait souhaité abriter  la compétition en juin au lieu de janvier comme prévu.

 Le président Hayatou  qui est allé vers la Guinée-Equatoriale qui a accepté d’abriter cette compétition a tout  naturellement irrité la rancune du royaume chérifien contre lui  et s’est donc totalement rangé du côté d’Ahmad-Ahmad.  

Donc aujourd’hui tout ce qui touche le Maroc, touche vraisemblablement le président Ahmad-Ahmad lorsqu’on sait d’ailleurs et il n’est un secret pour personne qu’il ne manque au Maroc que le siège de la CAF puisqu’ un poste de troisième Vice-président a été créé est  attribué au président de la Fédération Marocaine de Football et qui est en même temps le président de la commission Finances de la CAF.  En plus il  n’y a pas moins de 10 marocains dans les différentes commissions de cette confédération. 

En représailles donc à ce vote inattendu de la Guinée vis-à-vis du Maroc, la CAF peut être amené à lui retirer l’organisation de la CAN 2023, parce qu’elle n’a d’ailleurs pas de recours. Cette compétition a été obtenue grâce aux ‘’bons offices’’ du président Hayatou en dehors des textes légaux de la CAF. 

Dossier à suivre….

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13 

Créé le Dimanche 17 juin 2018 à 12:47

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS