Guinée : longtemps roulé par Alpha, Cellou a-t-il enfin un interlocuteur fiable ?

Facebook icon Twitter icon
Politique
Cellou Dalein Diallo, Chef de file de l'opposition guinéenne et leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, Chef de file de l'opposition guinéenne et leader de l'UFDG

CONAKRY- L’opposant guinéen Cellou Dalein Diallo qui s’est toujours  plaint d’avoir été roulé dans la farine par Alpha Condé a peut-être trouvé un interlocuteur fiable. Il s’agit du nouveau Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, avec qui il garde une amitié et une proximité de longue date.

Dès sa prise de fonction, le locataire du petit palais de la Colombe, a pris son bâton de pèlerins pour tendre la main aux acteurs politiques. Un fait inédit alors que le climat politique est pollué par une méfiance notoire entre pouvoir et opposition. Porteur d’un message de « paix » et de « dialogue », Ibrahima Kassory tente de rassurer tout le monde avant de démarrer sa turbo.

 Dans ses séries de contacts, il se fait accompagner par l’un des hommes de confiance du Chef de l’Etat. Le Dr Mohamed Diané, tout-puissant ministre d’Etat, en charge de la défense et  des affaires présidentielles. Calme, mais très influent au sein du RPG, la présence de ce dernier aux côtés du Chef du Gouvernement est tout sauf anodine.

Lire aussi-Guinée : les attentes de Cellou Dalein vis-à-vis de Kassory Fofana…

L’arrivée de « Don Kass » à la primature intervient dans un contexte difficile pour les guinéens. Sur le plan politique, les discussions autour du contentieux électoral s’enlise et bloque le pays depuis quatre mois, tandis que sur le plan social le pays vit au rythme de grèves et de manifestations contre les coupures de courant ou encore l’insalubrité. Un cocktail amer qui ne plaide pas en la faveur du nouveau Premier ministre.

En venant à ce poste, Kassory Fofana qui promet une croissance à deux chiffres avant la fin du mandat en cours d’Alpha Condé était conscient des défis mais surtout des enjeux. Il veut donc avoir une stabilité durable. Mais celle-ci a un prix. Sur le plan politique, elle passe d’abord par une résolution définitive du contentieux électoral avec un dialogue franc et sincère.

Lundi dernier, au-delà des échanges formels qu’il a eus avec Cellou Dalein Diallo, le premier ministre garant du dialogue et de la paix sociale, a demandé un document en bonne et due forme, dans lequel figureraient toutes les revendications de l’opposition. Le mémorandum est en cours de rédaction, apprend-on dans l’entourage de Cellou Dalein Diallo. Il devrait être disponible au plus tard la semaine prochaine, nous a-t-on murmurés.

« Nous travaillerons avec l’opposition républicaine à  améliorer  le climat  de paix social », s’est engagé Kassory Fofana qui semble réaliser que pour réussir son pari d’une croissance à deux chiffres avant la fin du mandat d’Alpha Condé, il faut absolument une paix durable pouvant favoriser les investissements.

Même si Cellou Dalein Diallo n’a pas la garantie que toutes ses revendications seront respectées par le pouvoir d’Alpha Condé,  on peut affirmer qu’il a d’ores et déjà  un nouvel interlocuteur plutôt fiable qui affiche une volonté de faire bouger les lignes dans le bon sens dans le pays. Ce, alors que le dialogue politique est au point-mort.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Jeudi 07 juin 2018 à 20:15

Facebook icon
Twitter icon
Google icon