Affaire Diaraye Baldé : Entre Mr Amadou Oury et sa fille adoptive qui dit "vrai" ?

Facebook icon Twitter icon
Société
image d'illustration
image d'illustration

CONAKRY- Mr Amadou Oury Baldé accusé d’avoir engrossé sa fille adoptive âgée de 20 ans actuellement détenue à la prison civile de Conakry, est visé par une procédure judicaire, a appris africaguinee.com.

Cette affaire fait grand bruit à Conakry depuis quelques semaines. Le sieur Amadou Oury Baldé nie tout abus sexuel sur sa fille adoptive Diaraye Baldé enceinte de huit mois. Il accuse cette dernière de braquage à main armée et vol, et l’a écroué  depuis plusieurs mois. Pour l’heure difficile de savoir qui dit vrai dans ce dossier. Toujours est-il que des mouvements de soutien commencent à se faire entendre pour la libération de Diaraye Baldé. Choqués par la tournure de cette affaire, certains proches de cette étudiante demandent une liberté provisoire.

Un des amis d’université de Diaraye que nous avons interrogé déclare que la famille a caché sa détention en disant qu’elle était  au village pour se soigner d’une maladie mentale. Une autre amie de Diaraye  réclame elle, la liberté provisoire.

« J’ai informé mes amis et on est allé la voir  en prison. On n’a pas eu assez de temps pour communiquer avec elle ce jour-là. Elle nous dit qu’elle a besoin d’aide. On lui a dit de prendre courage et on va faire de notre mieux pour l’aider. Tout ce que je veux, qu’elle obtienne une liberté provisoire jusqu’à ce qu’elle accouche, parce qu’on connait l’état de nos prisons ce n’est pas facile de vivre là-bas et après tout ce qu’on dit qu’elle a subi.  On veut l’aider pour le bébé. Si c’est  vraiment réelle que son père adoptif l’a violé c’est grave,  c’est de l’inceste et  c’est condamné par la loi guinéenne. (…) Je demande que justice soit rendue », a dénoncé une amie qui a requis l’anonymat.

Monsieur Baldé présumé auteur du viol nie tout abus sexuel et clame son innocence dans cette affaire. Il reproche à  sa fille adoptive de vol à main armée  à son domicile en juin et d’août 2017. Elle aurait été a été interpellée après l’attaque. Pour attester la thèse du viol dont Diaraye aurait été victime, beaucoup parle de l’existence d’une vidéo qui compromettrait le sieur Baldé. Mais son avocat,  maître Pépé Antoine Lamah  nie tout. Selon lui, nulle part cela n’a été révélé dans le dossier. L’avocat soutient que son client n’est auteur d’un quelconque acte de viol.

 « Cela porte à croire que Fatoumata Diaraye veut minimiser les faits qui lui sont reprochés pour porter les faits non établit à Monsieur Baldé. Une manière d’effacer les traces de  vols à main armée qu’elle a perpétré le mois de juin. Elle avait soustrait des sommes d’argent et les personnes avec lesquels elle avait partagé  cet argent ont été jugés et condamnés au tribunal de première instance de Dixinn. Et le second vol à main armée avec trois de ses acolytes au domicile de mon client, ils étaient armés de gaz qu’ils  ont aspergé avant d’emporter une somme importante  le 23 aout 2017. Depuis  son interpellation, Monsieur Baldé ne l’a pas rencontré et aujourd’hui ça se raconte dans la presse comme quoi elle est en grossesse de 7 mois », a démenti Pépé Antoine Lamah qui compte poursuivre le dossier jusqu’au bout.   

Depuis le 11 mai 2017, cette fille serait  renvoyée du domicile du couple Baldé du fait de son comportement délictueux, nous explique-t-on. Des voisins seraient témoins de ces actes, a-t-on appris.

Selon nos informations, suite à une plainte déposée par la victime depuis la prison, Monsieur Baldé est visée par une procédure judiciaire. Cette plainte est actuellement en phase d’instruction dans un tribunal de Conakry tandis qu’une demande de mise en  liberté provisoire de Diaraye Baldé serait en cours.

Affaire à suivre !

BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél : (00224) 655 31 11 14

 

Créé le Mercredi 23 mai 2018 à 10:39

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS