Guinée : Des manifestations signalées à Dabola…

Facebook icon Twitter icon
Echos de nos régions
Dabola centre
Dabola centre

DABOLA- La préfecture de Dabola située au centre du pays est paralysée par une manifestation de jeunes qui protestent contre la fermeture de l’unique industrielle de la ville.

Les jeunes Dabola ont mis en exécution leur menace de la semaine dernière. Ce matin, ils sont sortis barricader la route nationale en protestation contre la fermeture de l’usine d’huilerie de Dabola.

« C’est vraiment grave ce qui se passe ce matin à Dabola. Les jeunes ont barricadé la route nationale menant à Kouroussa-Kankan, au niveau de l’endroit appelé 2 Kilos. Les véhicules qui quittent Mamou entrent dans la ville mais n’arrivent pas à sortir pour continuer. Les forces de l’ordre étaient venus négocier avec les jeunes pour qu’ils arrêtent mais sans succès. Actuellement les jeunes sont les maitres des lieux. Aucun incident pour le moment, mais quand les passants seront exaspérés, je ne sais pas ce qui va arriver », a expliqué Ousmane Barry, un citoyen de Dabola.

Lire aussi-Centre de la Guinée: risque de violences ce lundi à Dabola...

Ces jeunes, pour la plupart, sont des employés de l’usine de fabrique d’huile à Dabola. Ils protestent contre la fermeture de cette unité industrielle.

« Ce pays risque d’être ingouvernable (…). Pourquoi on empêche les gens de passer pour une usine que nous n’avons pas fermée ? Moi je dois me rendre à Kankan pour envoyer le sounnakati de ma famille et de ma belle-famille, je suis bloquée dans ma voiture ici avec mon chauffeur, nous ne sommes pas seuls, il y a au moins 200 véhicules, on ne peut rien vraiment. Les jeunes ne nous écoutent même pas. Ils n’attaquent personne pour le moment mais nous sommes bloqués, les forces de l’ordre sont venus et repartis laissant la rue aux jeunes en colère. C’est malheureux pour le pays » a regretté Hadja Kadia Kaba qui a été également jointe au téléphone. 

Le maire de Dabola Aboubacar Sidiki Koulibaly confirme l’information et dit être en négociation avec les jeunes pour trouver une issue. Il précise également que ce ne sont pas les jeunes seulement qui sont en colère mais toute la population de Dabola. En attendant la circulation reste paralysée.

 

Alpha Ousmane Bah

Pour africaguinée.com

Tél. : (00224) 664 93 45 45

Créé le Lundi 21 mai 2018 à 14:48

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS