Crise postélectorale en Guinée : pourquoi ça coince encore ?

Facebook icon Twitter icon
Crise post électorale en Guinée
Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo au Palais Sékoutoureya
Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo au Palais Sékoutoureya

CONAKRY- Le camp du Président Alpha Condé se dit favorable à une reprise des élections locales dans certaines communes. Contrairement à l’opposition, la majorité présidentielle prône une reprise totale des élections dans les communes qui font objet de contentieux.

« La reprise des élections est toléré par la loi. Si les élections dans une commune sont contestées on peut reprendre. Malgré qu’il y a déjà des résultats publiés on peut reprendre les élections dans ces communes là parce qu’il n’y a pas d’attente sur les résultats. C’est bien possible », a déclaré Lansana Komara, le Secrétaire administratif du RPG arc-en-ciel.  

Le camp de Cellou Dalein Diallo quant à lui souhaite une reprise partielle des élections ; C’est-à-dire dans les quartiers où il estime avoir été triché. 

Pour la majorité présidentielle, cela risque de créer un mauvais précédent dans le pays.

« J’entends dire qu’il faut reprendre des élections dans certains bureaux de vote. C’est ce qui est contraire à la loi. Parce que quand vous reprenez les élections dans certains bureaux de vote comme le proposent certains qui ne maîtrise pas le système électoral guinéen, cela va amener un chamboulement extraordinaire et on ne pourra pas contrôler. Parce que nous sommes dans un système à la proportionnelle, le calcul à la proportionnelle, dès que vous dérangez un maillon ça se répercute sur les autres maillons. En ce moment cela va tomber sur un parti politique et ça va provoquer des problèmes énormes au niveau de la commune », a estimé M. Komara

 

BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 31 11 14

Créé le Dimanche 20 mai 2018 à 13:34

Facebook icon
Twitter icon
Google icon