Guinée : la fin de la crise n’est pas si loin…

Facebook icon Twitter icon
Crise post électorale en Guinée
Cellou Dalein Diallo au Palais Sékoutoureya
Cellou Dalein Diallo au Palais Sékoutoureya

CONAKRY- Une solution de sortie de crise pourrait bien être trouvée dans les prochains jours. Les discussions entre les acteurs politiques se poursuivent malgré le retrait de l’opposition du comité de suivi.

Contrairement à ce que certains laisseraient entendre, les divergences entre la majorité présidentielle et l’opposition ne reposent que sur des questions de méthodes et de moyens. Le camp d’Alpha Condé propose par exemple la reprise des élections dans les communes où l’opposition estime avoir été trichée. De leur côté, Cellou Dalein Diallo et ses alliés suggèrent que la reprise des élections ne concerne que les quartiers « incriminés » ; Ces nouvelles ne devraient pas concerner les communes des quartiers cités par l’opposition.

L’autre proposition faite par l’opposition est la prise en compte des résultats contenus dans les procès verbaux qu’elle détient, et qui sont aussi disponibles à la Commission électorale nationale indépendante. Cette autre proposition permettrait selon Cellou Dalein Diallo et ses alliés, au Gouvernement et à la CENI, de faire l’économie de l’organisation de nouvelles élections dans les quartiers.

L’autre point sur lequel les acteurs politiques seraient parvenus à un accord, c’est le réexamen de la loi sur la Commission électorale nationale indépendante. 

Ce mardi 15 mai 2018, une délégation de plusieurs diplomates accrédités en Guinée était chez le Chef de file de l’opposition guinéenne. Les ambassadeurs des Etats-Unis, de la France, de l’Union Européenne, et ceux de l’Union Africaine ainsi que la CEDEAO, étaient venus échanger avec Cellou Dalein Diallo autour des propositions faites par les experts de la Communauté internationale pour une sortie de crise en Guinée. 

De son côté, le Ministre d’Etat Conseiller personnel du Président de la République, Tibou Kamara, multiplie ses entretiens avec les différents acteurs du processus électoral.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 16 mai 2018 à 15:57

Facebook icon
Twitter icon
Google icon