Chasse aux migrants en Algérie : vers la fin du calvaire pour les guinéens ?

Facebook icon Twitter icon
Immigration clandestine
Des migrants subsaharien en Algérie
Des migrants subsaharien en Algérie

CONAKRY -C’est un secret de polichinelle ! Les relations diplomatiques entre Conakry et Alger ne sont pas au beau fixe depuis quelques temps. La cause principale de cette brouille est la gestion de la crise migratoire par l’Algérie devenu un carrefour privilégié pour les subsahariens candidats à l’immigration clandestine vers l’Europe.

Dans ce pays du Maghreb, les migrants dont des guinéens sont victimes de traitements inhumains et dégradants. Racisme, privation, expulsion forcée. Les témoignages chocs de migrants font légion.  Ce que Conakry n’apprécie pas.

Lire aussi- Algérie: Voyage au bout de l'enfer pour les immigrés guinéens...

Mais aujourd’hui les autorités des deux pays veulent normaliser leurs relations. Dans ce cadre, le ministre Algérien de l’intérieur séjourne à Conakry depuis Lundi. Si certains sujets de coopération sont au menu de cette visite officielle de Noureddine Bedoui, il y a en toile de fond l’épineux dossier migratoire.

Un accord a d’ailleurs été signé dans ce sens entre M. Bedoui et le ministre guinéen de la sécurité maître Abdoul Kabélé Camara. D’autres accords ont été également signés dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et de la cybercriminalité.

Cette visite du ministre Algérien de l’intérieur intervient alors qu’en début 2018, Alpha Condé en protestation contre les traitements infligés à certains guinéens vivants en Algérie a rappelé son ambassadeur basé à Alger. Cette mesure avait été précédée par une mise en garde de son ministre des affaires étrangères Mamadi Touré.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Mercredi 18 avril 2018 à 23:36

Facebook icon
Twitter icon
Google icon