Saramoussaya (Mamou): triste fin pour deux jeunes tués dans un café par un mastodonte...

Echos de nos régions
image d'illustration
image d'illustration

MAMOU-C’est un accident qui n’est pas comme les autres qui s’est produit dans la localité de Saramoussaya.

Un accident de la circulation vient de causer deux (2) morts dans la sous-préfecture de Saramoussaya, dans la préfecture de Mamou. Le sytème de freinage d’un camion-remorque garé par son chauffeur parti prier, a laché avant d’entamer une folle course au belier sans aucun conducteur au volant.  Le mastodonte a fini sa course   sur un café d'où plusieurs jeunes de cette localité étaient en train de regarder la television.

Le camion a broyé une personne qui a rendu l'âme aussitôt. Une autre victime de l’accident est morte quelques heures après à l'hôpital régional de Mamou. En plus des morts, l’accident a fait plusieurs blessés.

Selon Dr Mamadou Aliou Serende Diallo 1er responsable du service des urgences à l'hôpital régional de Mamou, son équipe a reçu dans un premier temps un corps et deux blessés graves. Après quelques heures un autre groupe de blessés a été réceptionné au service des urgences.

“Nous avons reçu des accidentés aux environs de 21 heures. Ces gens sont venus de Bourouwil dans la sous préfecture de Saramoussaya. Dans un premier temps, nous avions reçu 2 blessés graves  et un dépôt de corps. On a pris en charge les deux blessés graves au sein de notre structure. Et peu après nous avions reçu encore 4 autres malades qui étaient des moins graves que nous avons aussi pris en charge. Aux environs de 4 heures du matin, un enseignant qui est en service à Saramoussaya à lui aussi succombé à ses blessures. Au total nous avions reçu 7 accidentés dont 5 qui sont en traitement à l'hôpital régional de Mamou”, a souligné le chef service des urgences.

Toutes nos tentatives de joindre le syndicat des transporteurs sont restés vaines pour le moment. Mais le chauffeur du camion se trouverait dans les mains des services sécuritaires de Mamou. Des enquêtes sont ouvertes.

Habib Samake

Correspond régional

D'africaguinee.com à Mamou

 

Créé le Mardi 27 mars 2018 à 18:29

TAGS