Journée ville morte : les premiers constats à Conakry…

Crise post-électorale en Guinée
Ville-morte à Conakry, l'axe le Prince (Photo Boubacr Diallo) Africaguinee.com, mars 2018
Ville-morte à Conakry, l'axe le Prince (Photo Boubacr Diallo) Africaguinee.com, mars 2018

CONAKRY- L’opposition guinéenne dirigée par Cellou Dalein Diallo appelle à une journée ville-morte ce mardi 20 mars 2018. Cet appel est-il suivi à Conakry la capitale ? Voici nos premiers constats…

Sur l’autoroute Fidèle Castro l’appel de Cellou Dalein et ses alliés a été partiellement suivi.  Entag, Matoto et Gbessia, plusieurs commerçants ont ignoré l’appel de l’opposition. Ce lundi matin certains lieux de commerces (boutiques et magasins) sont ouverts, tandis que la circulation est dense à ce niveau. Un embouteillage est observé comme les jours habituels. On remarque un dispositif sécuritaire important tout au long de certains grands carrefours.

A Tombolia toujours dans la commune de Matoto, il n’y a pas de présence des forces de l’ordre mais à Enta un camion de la CMIS  est garé au rond-point pour intervenir en cas de violences. Certains boutiques sont fermés alors que d’autres sont ouvertes.

Du côté de Matoto, plusieurs boutiques sont fermées mais de nombreux  étalagistes sont en train de faire leur petit commerce. Aux ronds-points de Gbessia, Matoto on y constate des embouteillages.

Lire aussi- Cellou et ses pairs annoncent une "nouvelle série" de manifestations…

Sur la corniche nord, l’axe Lambanyi-Kaporo-Kipé-Taouya, la circulation était dense comme d’habitude, a constaté un journaliste d’Africaguinee.com peu avant 09h. Certains magasins et boutiques sont ouverts tandis que d’autres sont fermés.

Le constat est tout autre sur l’autoroute le Prince où la circulation était très fluide le matin à 09heures. Là les magasins et boutiques qui font face à la grande voie sont fermés. Peu avant 10heures, des jeunes ont perturbé la circulation à Bambéto au niveau de secteur appelé Magasins. Un de nos journalistes a constaté des véhicules rebrousser chemin. Seuls les motards arrivaient à se frayer un passage.

A rappelé que l’opposition guinéenne qui a enterré quatre de ses militants ce lundi 19 mars 2018, a appelé une journée ville morte ce mardi pour dénoncer les fraudes électorales lors du scrutin du 04 février dernier. Les opposants projettent une nouvelle manifestation sur l’autoroute fidèle Castro le jeudi 22 mars prochain.

Bah Aïssatou

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

 

 

 

Créé le Mardi 20 mars 2018 à 12:31