Guinée : L’opposition annonce une nouvelle manifestation à Conakry…

Crise post-électorale en Guinée
Des leaders de l'opposition
Des leaders de l'opposition

CONAKRY- Après la ville morte qui s’est soldée par un mort et plusieurs blessés à Conakry, l’opposition annonce une nouvelle manifestation.

Cette fois-ci il s’agit d’une marche blanche qui sera organisée par les femmes le mercredi 07 mars. Cette démarche vise à exiger du pouvoir en place, la justice pour les nombreuses victimes tuées lors des manifestations. Mais l’itinéraire n’a pas été dévoilé. Cellou Dalein Diallo et ses pairs à la sortie de leur plénière tenue ce mercredi 28 février ont annoncé que l’enterrement du jeune Sidighi Diallo tué lundi par balle, aura lieu le 05 mars prochain.

 « Les sœurs et les mamans de ces victimes ont décidé d’organiser une marche blanche pour exiger la justice pour tous ces morts, car trop c’est trop. Aujourd’hui chacun de nous se pose la question de savoir à quand son tour. Les 50% des gens qui ont été tués ont été tués dans leur concession simplement parce qu’on pense qu’il y a une catégorie de guinéens qui ne mérite pas de vivre ou parce qu’ils se retrouvent dans une zone favorable à l’opposition. C’est pourquoi ces femmes vont mettre la pression pour que Alpha Condé sache qu’il est là pour sauver les guinéens et non pour leur apporter la mort », a annoncé Makanera Kake à la sortie d’une plénière,

Le porte-parole de circonstance a aussi annoncé l’organisation d’une journée de recueillement le 5 mars à la mémoire du jeune tué par balle lors de la journée ville morte.

« Les forces de sécurité qui sont nourries logées, habillées et armées pour sécuriser la population guinéenne se sont rendus coupable de l’assassinat de 90 personnes à Conakry. Et aucune des victimes n’a eu droit à une justice (…) Nous avons décidé que la journée du lundi 05 mars soit une journée de recueillement et de l’enterrement de ce jeune fauché par balle. Nous ferons en sorte que ces crimes désormais ne soient pas impunis. Nous allons tout mettre en œuvre pour que justice soit rendue sur tous ces assassinat ciblés », a déclaré l’ancien ministre de la communication.

Bah Aïssatou

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

 

 

Créé le Mercredi 28 Février 2018 à 17:39