.

Agression rebelle, assassinat de Panival : des révélations qui « plongent » Alpha Condé et Sekou Souapé…

Facebook icon Twitter icon
Politique
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée

CONAKRY-Un militant de première heure du RPG (Rassemblement du Peuple de Guinée) vient de faire des révélations tonitruantes sur l’agression rebelle dont la Guinée a été victime en 2000. Moussa 3 Camara, l’un des premiers membres du bureau politique national du RPG devenu transfuge a fait de graves révélations qui accablent directement le Président Alpha Condé et Sekou Souapé Kourouma. S’exprimant ce samedi 24 février 2018 au siège de l’UFDG, Moussa 3 Camara a expliqué qu’ils sont auteurs et commanditaires de l’agression rebelle de l’an 2000 et la mort du colonel Sama Panival Bangoura.

Explications !

« Je suis le 5ème membre du bureau politique national du RPG. J’ai démissionné le 11 janvier 1993 lors d’une discussion en réunion du bureau politique national quand il (Alpha Condé NDLR) s’est attaqué au président Ahmed Sekou Touré. Ce jour  j’ai failli le frapper. Sur place j’ai rendu démission. Bref ! Il faut le reconnaitre Alpha Condé  est un criminel, je ne le dis pas parce qu’on n’est plus ensemble mais je le dis parce que j’ai toutes les preuves. Celui que vous appelez ici Sekou Souapé Kourouma, c’est moi qui ai installé cet homme à la tête des jeunes du RPG, ils étaient une dizaine » a entamé le doyen Moussa 3 Camara dans son déballage.

Poursuivant, il a expliqué que  Sekou Souapé a fait des formations militaires au Burkina et aux Etats-Unis avant de revenir attaquer la Guinée. M. Camara attribue la mort de Panival et 110 autres militaires  au président Alpha Condé et Sekou Souapé kourouma, qui dit-il, avait des complicités internes au sein de l’armée

« En 1995 Alpha a récupéré Souapé pour aller le former au camp Po au Burkina Fasso à ses frais, ensuite aux Etats Unis. En 2000 on l’a fait débarquer en Guinée pour prendre le pouvoir avec force, il est venu avec 300 rebelles. Ils ont attaqué Macenta mais avant l’attaque, Sekou Souapé a posé la question. S’il m’écoute j’ai son interview avec moi ici. Il a demandé à Alpha Condé par où on va commencer ?  Alpha lui a dit par où tu veux qu’on commence, Souapé a dit qu’il veut commencer par Mandiana, Alpha a dit non Mandiana c’est chez moi. Alpha  lui a dit commençons par Macenta ou Gueckedou où il y a le  diamant et des opérateurs économiques riches. Souapé a dit d’accord. C’est ainsi  qu’ils ont commencé par Kissidougou, Gueckedou ensuite Madina Oula », a révélé ce transfuge du RPG.

Comment Panival a été liquidé…

En ce moment Alpha Condé et Sekou Souapé, avaient des complices dans l’armée nationale qui communiquaient avec Souapé à distance et qui donnent des instructions à Panival (Sama Panival Bangoura officier de l’armée guinéenne tué lors de l’agression rebelle  NDLR) depuis Kindia. « La troupe a bougé avec Panival en tête. Avant le départ, les complices ont dit à Souapé on va nous rencontrer à tel lieu  c’est comme ça que Panival est tombé dans le piège. Ce jour ils ont tué 110 militaires et capturer Panival. Sekou Souapé a dit à Alpha que j’ai mis main sur Panival, Alpha lui a dit il faut l’éliminer. On peut photocopier le reçu je le donne  tout le monde. Souapé a enfermé Panival pour un premier temps. Au 2ème  jour il rappelle Alpha  sur le cas de Panival. Alpha lui dit quand on prend un ennemi en guerre on l’élimine. C’est en ce moment que Sekou Souapé a envoyé Panival quelque part pour l’éliminer. Il avait dans la main droite le chapelet chrétien et dans la main gauche la bible. Panival a reçu trois balles dans la tête », a expliqué Moussa 3 Camara, devant une assistance medusée.

J’ai fait bruler le logement de Pierre Bah Samba à Madina

Ce transfuge du parti au pouvoir refuse la version selon laquelle le RPG  n’est pas violent. « Quand il (Alpha Condé, ndlr) dit que le RPG n’est pas agressif ce n’est pas vrai, j’étais le chef, j’ai fait bruler le logement de Pierre Bah Samba à Madina SIG et les tracts qui circulaient en ville, c’est moi qui rédigeais, imprimais c’est moi qui envoyais Sekou Souapé et l’actuel ministre de la défense Diané pour distribuer un peu partout. Pour être bref il est méchant », a-t-il lancé.

« De ma démission en 1993 en 2011, Alpha a envoyé Saloum Cissé vers moi pour demander excuse. Nous avons sifflé la réconciliation mais le temps que j’ai mis dehors du parti a fait que la réconciliation que les nouveaux gouvernants ils ont fermé porte et fenêtres pour nous isoler nous aussi on a dit merde. L’an dernier en décembre il a envoyé l’actuel médiateur de la République Said Fofana pour dire qu’Alpha veut nous rencontrer. Nous avons donné notre accord de principe malheureusement jamais cette rencontre n’a eu lieu. Au moins il a donné quatre rendez-vous comme ça. Mais finalement je dis il n’est plus question ou je reste militant à la maison, dans une mosquée ou j’abandonne tout. Mais j’ai choisi de venir chez vous à travers quelques cadres.

Alpha est 100% Burkinabé

Alpha connait tout le monde mais nous sommes trois auxquels il a peur, il y a Ibrahima Fofana, Djibril Cherif  et moi. On se connait très bien. Pour être bref Alpha est méchant. J’ai mangé avec son père en 1960 dans un plat de sacrifice chez mon oncle à Madina poste qu’on appelle maintenant Mafanco. Il est 100% Burkinabé, son père s’appelle Mamady Koné, c’est le RPG qui a fabriqué le nom Condé pour qu’il soit accepté en Guinée. Et quand il a débarqué en Guinée en 1991 il n’avait que son passeport français. Il a été bloqué à l’Aéroport il a fallu qu’on appelle Gomez qui est entré en contact avec Lansana Conté qui a dit à son tour laissez le rentrer. C’est un policier à qui est allé fabriquer son extrait de naissance à Boké pour qu’il réponde au nom d’Alpha Condé », revèle Moussa 3 Camara.

 

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 664 93 45 45

Créé le Dimanche 25 Février 2018 à 14:17