Guinée : quand Bantama Sow incite leurs partisans à la violence…

Facebook icon Twitter icon
Politique
Sanoussi Bantama Sow
Sanoussi Bantama Sow

FARANAH-Alors que des personnes de bonne volonté s’efforcent à sensibiliser pour le maintien de la paix en cette période sensible de crise postélectorale, le ministre guinéen des sports, de la culture et du patrimoine historique attise le feu.

En mission à Faranah, une région très cosmopolite, où les violences postélectorales ont déjà fait cinq morts, la plupart des nourrissons, Sanoussy Bantama Sow ne trouve pas mieux que d’appeler les militants du parti au pouvoir à se « venge »r, si l’Etat ne joue pas son rôle.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux et qui a fait un effet viral, on voit ce ministre de la République inciter à la violence. Ironie du sort, officiellement on dit qu’il est en mission de sensibilisation pour la paix dans la région au compte du parti présidentiel. Mais c’est le contraire qu’il fait sur le terrain.

« Ce que je vous dis là, suivez ça. Si on vous provoque, ripostez ! Cassez-leur la gueule (...) N’écoutez pas les vieux fainéants (…) Traitez chacun selon son comportement. Vous aussi levez-vous ! Dites au Gouvernement de prendre ses responsabilités. S’il refuse, ripostez », a lancé le ministre Sow, qui n’a pas réussi à faire gagner le RPG arc-en-ciel dans son village natal à Ourékaba, face à l’opposition.

Cette sortie de l’ancien ministre de la jeunesse intervient alors que son collègue de la citoyenneté a menacé de traduire à la CPI (cour pénale internationale) tout responsable politique qui tiendrait des propos haineux ou incitant à la violence. Khalifa  Gassama Diaby vient d’avoir peut-être son premier « prévenu ».

 

Focus Africaguinee.com

Créé le Mercredi 21 Février 2018 à 21:36

Facebook icon
Twitter icon
Google icon