A l'école, Lupita Nyong'o se faisait harceler à cause de ses cheveux crépus

Facebook icon Twitter icon
People

Avant d’être désignée plus belle femme de l’année par People en 2014, Lupita Nyong’o a connu des déboires avec son physique, et plus particulièrement ses cheveux. « Je n’aimais pas mes cheveux quand j’étais enfant… » a-t-elle confié lors d’un entretien accordé à Allure.

La raison ? « Quand j’avais entre 13 et 14 ans, j’en ai vraiment bavé parce que les gens se moquaient [de mes cheveux] et je finissais par me sentir moche », confie-t-elle. Elle a alors supplié sa mère de la laisser se faire défriser. « Elle pensait que c’était une décision que je devais prendre à mes 18 ans, pas avant » a-t-elle ajouté.

Rien de mieux que le naturel

Finalement, le père de Lupita Nyong’o​ a convaincu sa mère de la laisser faire. « Je me sentais beaucoup mieux. Toutes les filles de ma classe avaient les cheveux lisses. Très peu avaient des boucles naturelles, alors je me sentais plus acceptable », ajoute-t-elle.

Mais l’entretien est pour le moins contraignant : « Je me souviens d’avoir fait des trucs fous comme de dormir avec ma tête au-dessus de la tête de lit pour que mes longueurs ne soient pas en pagaille le lendemain ! »

Et ça coûte cher. « Vers 18, 19 ans, j’étais sans emploi et mes parents payaient donc le coiffeur. Un jour, alors que je leur demandais de l’argent pour mes cheveux, mon père, en riant, m’a dit "Mais pourquoi tu ne coupes pas tout ?" », ajoute-t-elle. Et elle l’a fait : « C’était effrayant mais libérateur ».

20minute.fr

Créé le Mardi 20 Février 2018 à 9:32

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS