Mariama Camara brise le silence: “mon mari a coupé ma dépense le jour où il a su…”

Facebook icon Twitter icon
Echos de nos régions
Marima Camara
Marima Camara

MAMOU-Mariama Camara, la femme qui aurait été renvoyée par son mari à Mamou à cause de son appartenance politique vient de briser le silence! Cette mère de famille qui a été interrogée par Africaguinee.com explique que son époux a cessé de lui envoyer la dépense le jour où il a su qu’elle militait pour l’opposition.

"A l'approche des élections communales, j'ai formé avec quelques unes de mes amies un mouvement de soutien à l'UFDG. On a commencé à recenser les gens. On a eu une cinquantaine d’ahérents. On s'est juré de ne pas trahir le parti et de voter tous pour l'UFDG. Après le vote on a eu 66 voix. Les responsables de Mamou m'ont dit qu'ils n'ont jamais enregistré ce score dans mon village. Mon mari me donnait de l'argent chaque fin du mois pour la dépense. Mais depuis qu'il a su que je lutte pour l'UFDG à Kourou-Pampa, il m'a appelé pour me dire comme j’ai choisi l'UFDG, que ce parti n’a qu’à me donner la dépense. Depuis, il a arrêté de m’envoyer la dépense. J'ai accepté. C'est comme ça que je suis rentrée chez moi", a- t- elle expliqué.

Fait inédit à Mamou: une femme renvoyée par son mari à cause son appartenance politique…

Faux rétorque sa belle-famille que nous avons interrogée. Pour elle, le problème est ailleurs. Younoussa Camara jeune frère du mari de la dame rejette ces accusations expliquant que la politique n’a rien à voir dans cette affaire. Selon lui, avant même les élections, le couple ne s’entendait plus. A cause du comportement de madame Camara qui s’endettait de gauche à droite lorsqu’elle était à Conakry. C’est ce qui aurait d’ailleurs poussé son frère à la renvoyer au village.

"Mon frère n'a pas renvoyé sa femme à cause du RPG ou de l'UFDG. C'est à cause de l'argent. Elle prenait des dettes un peu partout à Conakry. Mon frère a beaucoup remboursé. Finalement, il a fini par la renvoyer. Ce n'est pas à cause de la politique. Chez nous, elle n'est pas la seule ou la première qui s'est battue pour l'UFDG là-bas. Même moi je milite pour l'UFDG," a démenti M. Camara.

Interrogée sur ces dettes, Mariama Camara a avoué que son mari lui a donné de l'argent pour le faire le commerce à Conakry qu’elle a fait perdre. C’est ce qui est à l’origine du refroidissement de leur relation. “C'est ainsi qu'il m'a ramené au village”, a-t-elle confié.

Habib Samake

Correspond régional

D'africaguinee.com à Mamou.

Tel: (00224)623 093 998

Créé le Samedi 17 Février 2018 à 16:07

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS