Guinée : Le Gouvernement lance un nouveau projet en faveur des jeunes…

Facebook icon Twitter icon
Emploi des jeunes

CONAKRY-Dans le cadre de la mise en œuvre du projet Booster les compétences pour l’employabilité des jeunes (BOCEJ) dans sa composante « fonds compétitif », pour les compétences et l’employabilité, le Centre de formation professionnelle de Matoto a bénéficié d’une subvention pour la mise en œuvre d’un sous-projet. Il est intitulé « Formation pour la fabrication du matériel-équipement-outillage » pour la modernisation de la  filière boulangerie et pâtisserie en Guinée.

Elle vise à diversifier l’offre de formation professionnelle et à adapter les programmes de formation aux besoins de l’Economie nationale. La formation touchera les jeunes de la filière chaudronnerie des centres de formation professionnelle et les artisans. L’objectif est de former 720 jeunes dont 30% de filles en 36 mois.

La cérémonie de lancement officiel  du projet  s’est  déroulée ce mercredi 14 février au Centre de formation professionnelle de Matoto, a constaté sur place Africaguinee.com. Il vise à améliorer la qualité du pain consommé en Guinée. L’objectif global du projet est de contribuer au renforcement de capacité  des jeunes sur toute  l’étendue du territoire dans 20 métiers.

Ce projet initié par le ministère de l’enseignement technique et de la formation professionnelle va en droite ligne avec le projet booster les compétences pour l’employabilité des jeunes (BOCEJ). Le directeur National Adjoint du Bureau de Stratégie et développement dudit ministère, Ibrahima Sory Soumah  explique que 720 apprenants seront formés dans des Centres de Formation Professionnelle du pays.

Pour sa part, le président de la fédération des artisans de Guinée, El hadj Boubacar Fofana  a indiqué que ce projet va contribuer à la pérennisation des acquis et à l’insertion socio-professionnelle dans la filière boulangerie. « Le projet va contribuer à l’amélioration de la boulangerie et pâtisserie qui ont fortement besoin de modernisation », a déclaré Elhadj Fofana.

Ce sous-projet va répondre à une requête du gouvernement pour soutenir sa politique en matière  d’employabilité des jeunes, a souligné le représentant de la Banque Mondiale chargé de l’éducation, Hassane Dieng.

De son côté, le secrétaire général du ministère de l’enseignement technique et de la formation  professionnelle a remercié  les partenaires techniques et financiers pour leur soutien et appui. Michel Koivogui a souligné que cette formation vise à diversifier l’offre de formation professionnelle et à l’adapter aux besoins de l’économie nationale.

Financé par la Banque Mondiale et d’autres partenaires, ce sous projet piloté par le Centre de formation professionnelle de Matoto est estimé  à 451.000 dollars.

BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél :(+224) 655 31 11 14

Créé le Mercredi 14 Février 2018 à 17:38

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS