Cellou Dalein-Mouctar Diallo : qui a abandonné l’autre ?

Facebook icon Twitter icon
Opposition

CONAKRY-Mouctar Diallo, le leader du parti « Nouvelles Forces Démocratiques » (NFD) a apporté un démenti ce vendredi 19 janvier 2018 face à une déclaration du chef de file de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo. L’ancien ministre de l’Elevage qui s’exprimait lors d’une conférence de presse à Conakry est largement revenu sur l’origine de son divorce avec l’UFDG, son allié traditionnel.  Mouctar Diallo révèle qu’en 2015, il a préféré rester derrière Cellou Dalein Diallo pour garder l’unité de l’opposition malgré les multiples promesses du pouvoir.

« Un jour Cellou Dalein est allé dire dans une radio de la place que nous avons décidé ensemble en réunion de l’opposition la fin des alliances. Je dis Non c’est lui seul qui l’a annoncé. A cause du respect, c’est un aîné, je ne dirai pas autre chose. Mais je dis non en haute et intelligible voix que ce n’est pas comme il l’a annoncé que la fin des alliances a été annoncée »,  a déclaré Mouctar Diallo au siège de son parti à Hamdallaye.

Il a expliqué que la principale raison pour laquelle son parti a décidé d’aller en solo aux communales, c’est parce que l’UFDG son  allié traditionnel à travers son président Cellou Diallo a annoncé en réunion de l’opposition que son parti a décidé d’aller seule à ses élections. « Il nous avait invité aussi d’aller seuls à ces élections. Bien sûr nous étions surpris de cette décision unilatérale de l’UFDG. Mais notre parti a respecté la décision de l’UFDG.  La deuxième raison nous avons confiance en nous, parce que notre parti a une vision », a expliqué l’opposant.

Et de rappeler : « En 2010, nous avons noué une alliance avec l’UFDG, en 2013 nous avons fait la même chose bien que nous NFD avions eu un seul député. C’est un sacrifie que nous avions consenti pour l’unité l’opposition. En 2015, nous avions été sollicités partout y compris le pouvoir qui nous avait fait toutes sortes de proposition. Nous avons  refusé pour rester avec et derrière l’UFDG », a-t-il rappelé.

Les élections communales sont prévues le 04 février 2018 en Guinée. Le leader des NFD annonce que son parti est allé seul à ces élections communales.

 « Les candidats que nous avons désignés sont prêts à se battre pour améliorer les conditions de vie des guinéens. Vous pourrez dire qu’ils ne sont pas des grands hommes politiques, mais c’est des hommes de valeur », assure M. Diallo.  

Les NFD ont fait acte de candidature dans 23 circonscriptions électorales du pays dont 9 communes urbaines, a dévoilé l’ancien ministre de l’élevage. Ces 9 communes urbaines sont : Dixinn, Ratoma, Matam, Dubreka, Fria, Kindia, Mamou et Mamou et Labé. Celles rurales sont : Tormelin dans Fria, Sangaredi , Bantighel, Bourouwal Tappè, Doghol Touma, Gongorè , Ley Miro , Maci , Ninguelandè, Sangareya, Sintaly , Timbi-madina, Timbi Tounny et Banian dans Faranah.

Nous y reviendrons !

 

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 664 93 45 45

Créé le Vendredi 19 janvier 2018 à 18:29

Facebook icon
Twitter icon
Google icon