Massacre du 28 septembre 2009 : où se trouvent les charniers ?

Facebook icon Twitter icon
Massacre du 28 sept 2009

CONAKRY- L’instruction du dossier du 28 septembre 2009 est bouclée. Une avancée majeure qui ouvre la voie à un procès huit ans après le massacre qui a coûté la vie à au moins 157 guinéns. Le ministre guinéen de la justice a fait l’annonce ce vendredi 29 décembre 2017.

 « Je suis heureux de vous annoncer que cette instruction a pris fin aujourd’hui (…) L'ordonnance de renvoi devant le tribunal criminel dans l'affaire du 28 septembre a été prise aujourd’hui », a annoncé Cheick Sako.

Le garde des sceaux qui s’exprimait en conférence de presse a en même temps précisé qu’il prendra un arrêté créant un comité de pilotage qui sera chargé de préparer le procès.

« Le ministère de la Justice, avec l’accord de l’autorité, va prendre un arrêté créant un comité de pilotage où différentes personnalités seront représentées. C’est ce comité qui va préparer matériellement ce procès à venir », a-t-il expliqué s’abstenant de donner toute date pour l’ouverture du procès.

Quid des charniers ?

Le 28 septembre 2009 au moins 157 civils ont été tués par la garde présidentielle au stade du même nom à Conakry alors qu’ils protestaient contre les velléités de Dadis Camara de s’éterniser au pouvoir en prenant part à la présidentielle de 2010. Une centaine de femmes avaient été violées tandis que plusieurs dizaines de personnes ont été portés disparus.

Les charniers n’ont pas été pour le moment identifiés. Interpelé par Africaguinee, le ministre de la justice n’a pas souhaité faire de commentaires, mais a tout de même observé que les avocats peuvent jouer leur rôle devant le tribunal criminel.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Samedi 30 décembre 2017 à 13:23

Facebook icon
Twitter icon
Google icon