Audit à la Féguifoot: pourquoi Blasco et Morton sont toujours détenus?

Facebook icon Twitter icon
Justice
Ibrahima Blasco Barry
Ibrahima Blasco Barry

CONAKRY-Ibarhima Blasco Barry ex secrétaire général de la Féguifoot et l’ex financier Morthon Sylla croupissent en prison depuis bientôt un mois sans jugement alors qu’une caution de 100 millions gnf a été payée pour obtenir leur libération, a appris Africaguinee.com.

Ces deux anciens responsables de l’instance dirigeante du football guinéens sont accusés avec l’ancien président Super V de malversation et détournement de plusieurs milliards de francs guinéens. Selon nos informations le procureur en charge de ce dossier reste introuvable.

Pendant ce temps, l’ex secrétaire général Blasco Barry et l’ex financier  de la Féguifoot, Morthon Sylla continuent  à se morfondre dans les méandres de l’abîme, faute de jugement et de procès.

La question qui demeure, est de savoir pourquoi ces têtes de proue, qui ne sont certes pas des Parangons de vertu ni  exemptent de tout soupçon sont-elles jusqu’à nos jours sous les verrous sans audience ? Sont-ils devenus des victimes expiatoires d’une guerre de mammouths ?  

Une  source proche de ce dossier  qui s’est confiée à un reporter d’Africaguinee.com à propos de ce sujet, accuse l’actuel président de la Féguifoot de tirer les ficelles.

 ‘’ C’est Antonio Souaré qui tire les ficelles de ce problème. Comment voulez-vous qu’on fasse un audit avec un cabinet qui l’appartienne et qu’on dise que ces audits sont transparents. Tout cela c’est pour choper Super V qu’il n’arrive pas à avoir », indique notre source, information que Blasco et son codétenu ont versé une caution de 100 millions pour leur libération.

 « On nous a fait croire qu’ils allaient être libres depuis le lundi  11 décembre puisque qu’ils ont déjà versé la caution de 100 millions  demandée par le procureur’’, a confié notre interlocuteur sous le sceau de l’anonymat.

Egalement cité dans cette affaire de détournement de plusieurs milliards de francs guinéens quand il était à la tête de la FGF,  Salifou Camara Super V se trouve actuellement hors du pays. Selon des sources concordantes, l’ancien patron de la FGF a déposé au niveau du Tribunal Arbitral des Sports (TAS) en Suisse, 16 chefs d’accusations contre l’actuel président de la Fédération Mamadou Antonio Souaré.

Pour un spécialiste des  questions sportives, si le TAS examine ce dossier en faveur de Super V , l’élection qui a porté l’homme d’affaires Antonio Souaré à la tête de la Fédération peut être remise en cause. Cet état de fait pourrait plonger le football guinéen dans une autre crise comme celle de 2016.

Les résultats de l’audit publiés  par le président de la Fédération Guinéenne de Football (FEGUIFOOT), Antonio Souaré, qui fait état de nombreuses ‘’malversations’’ financières autour de l’équipe de l’ancien président Salif Camara Super V, n’ont pas encore fini de dévoiler tous ses secrets ! Mais déjà on sait que cet audit a révélé une volatilisation d’un montant estimé à de près de 834.000 euros des comptes  de la fédération entre 2013 et 2015.

Affaire à suivre…

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le Mardi 19 décembre 2017 à 18:47

Facebook icon
Twitter icon
Google icon