Haute Guinée : plusieurs blessés après une bagarre entre militants du RPG Arc-en-ciel…

Facebook icon Twitter icon
Violences à Kérouané

KEROUANE-Un affrontement ayant éclaté entre militants du parti au pouvoir a fait plusieurs blessés à Kérouané, une préfecture de la Haute Guinée. A l’origine des violences, le choix des listes de candidature du RPG arc-en-ciel pour les élections communales.

A Kérouané, des jeunes de deux camps rivaux du parti au pouvoir se sont bagarrés ce mercredi 13 décembre 2017. Un premier bilan fait état de quatre blessés. Un groupe en colère contre deux responsables du parti a pris d'assaut le siège local du RPG Arc-en-ciel.

Ces jeunes contestent la liste qui a été élaborée et qui est censée représenter le parti présidentiel lors des élections communales. Interrogé par notre correspondant régional, Adama Kanté citoyen témoigne.

 "C’est à cause du choix des personnes qui doivent figurer sur la liste pour les élections communales prochaines qu’il y a eu ces incidents. Le secrétaire Général du RPG -Arc-en-ciel Elhadj Mamoudou Chérif a défié tout le monde, en disant qu'il va présenter une liste sans consulter les autres. Ainsi, le doyen qui est aujourd'hui un maillon important dans la localité, ayant en main un groupe des jeunes, a décidé de contrecarrer le secrétaire », a expliqué M. Kanté.

Selon lui, ce groupe de jeunes avait donné un ultimatum jusqu'au Samedi prochain à Elhadj Mamoudou Chérif et le responsable des jeunes du parti Ansoumane Cissé qu’ils accusent de ne pas œuvrer pour l'accalmie dans le Sanankoro. A cette crise est venue s’ajouter le remplacement inopiné de l'actuelle présidente de la délégation spéciale Hadja Fanta Kourouma par Amara Tizo Camara. Cette décision du ministre de l’administration du territoire a laissé un goût amer et a précipité la réaction des jeunes.

Ce mercredi donc, la situation a été très tendue dans la ville. Des jeunes sont allés s’attaquer au siège local du parti en y jetant des pierres. Ils ont assiégé le responsable des jeunes Ansoumane Cissé qui a été sauvé de justesse par les forces de l'ordre. Il y aurait eu au moins quatre blessés. 

Le Préfet de Kérouane est resté injoignable dans la soirée de ce mercredi. Un calme précaire règne dans la ville mais le problème demeure entier.

 

De Kanban, Amadou Oury Souare

Correspondant régional d'Africaguinee.com 

Tél. : (+224) 656 44 26 28

Créé le Jeudi 14 décembre 2017 à 11:10

Facebook icon
Twitter icon
Google icon