Chasse aux migrants guinéens en Algérie : Mamady Touré tape du poing sur la table…

Facebook icon Twitter icon
Diaspora guinéenne
Mamadi Touré, Ministre guinéen des Affaires Etrangères
Mamadi Touré, Ministre guinéen des Affaires Etrangères

ALGER-Le Ministre guinéen des Affaires Etrangères n’est pas satisfait de la façon dont les migrants clandestins guinéens sont traités en Algérie, pays d’Afrique du Nord qui accueille de nombreux subsahariens voulant rallier l’Europe. Le Chef de la diplomatie guinéenne, Mamadi Touré  l’a fait savoir aux autorités algériennes.

« Je leur ai dit que nous respections les mœurs et les lois de l’immigration de l’Algérie. Cependant nous souhaitons que l’on nous consulte, qu’on travaille avec nous à travers notre ambassade à Alger », a déclaré le ministre des affaires étrangères qui a séjourné en Algérie, indiquant que tout cas d’expulsion doit se faire dans la dignité en coordination avec la représentation diplomatique guinéenne basée à Alger.

Expulser dans la dignité…

« Nous allons coordonner avec les autorités algériennes tout cas d’expulsion. Il faut que les autorités travaillent avec l’ambassade pour qu’on recense d’abord les guinéens en situation irrégulières et que s’il y a des cas d’expulsion, que cela se fasse dans la dignité et que ça soit conforme au droit international humanitaire », précise l’ancien diplomate onusien.

L’Algérie accueille une forte communauté guinéenne. La plupart sont des jeunes ayant quitté la Guinée dans le but de rejoindre les côtes européennes en passant par la méditerranée. Faute de moyens, nombreux sont bloqués dans ce pays du Maghreb où ils vivent un véritable enfer.

De nombreux migrants ont témoigné à Africaguinee.com des traitements inhumains dont ils sont victimes de la part, soit des autorités algériennes, soit des réseaux de trafics d’êtres humains. En septembre dernier, les autorités algériennes ont déclenché une vaste opération de « chasse à l’homme » contre les migrants clandestins qu’elles jettent dans le désert de Tamanrasset sans eau ni nourriture, racontent des victimes.

 « Nous avons été cueillis à Alger dans différents quartiers pour être jetés dans ce désert de Tamanrasset sans eau ni nourriture (...). Le mieux, c’est d’envoyer un cargo pour ramasser tous ces guinéens qui sont sans issue en Algérie », alertait un migrant à Africaguinee.com.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Mercredi 13 décembre 2017 à 18:51

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi