.

Politique : Bah Ousmane "lâché" par Alpha Condé ?

Facebook icon Twitter icon
Elections locales
Bah Ousmane leader de l'UPR
Bah Ousmane leader de l'UPR

CONAKRY-La rupture est-elle consommée entre le RPG arc-en-ciel et l’Union pour le Progrès le Renouveau de Bah Ousmane ? Difficile de ne pas répondre à cette interrogation par l’affirmatif. Et pour cause : le Parti au Pouvoir en Guinée vient d’adresser un courrier à son allié l’UPR lui faisant une proposition qui sonne comme une rupture ! Bah Ousmane dénonce une « violation » de l’esprit de l’alliance.

« Nous serons gré de vous informer que dans l’état actuel, que chacun de nous se présente à ces élections sous son sigle au premier tour pour le choix de ses conseillers. Au 2ème tour, lorsqu’il s’agira du choix des maires, nous allons actionner notre alliance afin qu’on gère ensemble les communes », lit-on sur la note que le RPG arc-en-ciel a adressé à son allié depuis 2010.

Cette note met fin ainsi fin à la polémique. Les deux formations n’iront pas ensemble aux élections communales. Chaque parti devra compter sur ses propres forces pour ratisser large. Même si l’UPR a pris acte, son leader a cependant indiqué que ce n’était son souhait.

« Cela ne correspond pas à ce que nous aurions souhaité. Nous avions conclu une alliance, c’est clair que nous devrions nous concerter pour faire en sorte que nous puissions présenter des candidats selon les cas dans les circonscriptions électorales dirigées par l’un ou l’autre. Je pense que c’est ça l’esprit de l’alliance. Mais nous prenons acte de cette proposition et nous allons aux élections. Après on se verra », a réagi le ministre d’Etat également conseiller d’Alpha Condé.  

Face à cette nouvelle donne, Bah Ousmane qui avoue se trouver entre deux « feux », a exhorté ses partisans à plus de détermination, d’engagement pour travailler au rayonnement de l’UPR. « Nous sommes un parti historique (…) La lutte politique peut être longue, parsemée d’embûches », a-t-il dit regrettant une campagne de diffamation dont il serait victime.

« Je regrette que certains interprètent autrement notre prise de position. On commence à parler un peu trop, on commence à nous coller beaucoup de qualificatifs du genre je suis devenu un traitre, je cours pour l’UFDG. Mais l’histoire retiendra que je n’ai tricoté pas avec la traitrise (…) nous ne serons pas ébranlé avec tout ce qui se passe », a assuré le leader de l’UPR, prévenant ses détracteur que son parti ne disparaîtra pas.

« Nous avons dit à nos responsables de prendre toutes les dispositions pour présenter des listes partout là où ils peuvent. Nous leur disons de se défendre verbalement de toutes les diffamations  et attaques (...) Je voudrais que nous assumions tous ensembles les conséquences de notre choix », a lancé Bah Ousmane.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Samedi 09 décembre 2017 à 19:39