.

Santé : ouverture à Conakry des journées Guinéo-tunisiennes…

Facebook icon Twitter icon
Santé

CONAKRY- Les journées Guinéo-tunisiennes ont officiellement démarré ce vendredi 8 décembre 2017 à Conakry. Du 8 au 11 décembre 2017, des médecins spécialistes dans plusieurs domaines de la santé mèneront plusieurs actions dont entre autres des conférences scientifiques, une journée culturelle et des consultations gratuites.

A travers ce forum, les responsables sanitaires guinéens en collaboration avec leurs homologues tunisiens veulent développer le secteur de la santé en Guinée dans le but de limiter les évacuations, et développer davantage la prise en charge des patients.

Le Directeur Général de First AID Action Guinée,  Dr Souleymane Touré, l’un des organisateurs de ce forum, est revenu sur les difficultés liées à l’évacuation des patients.

« Evacuer est devenu un fardeau surtout pour les patients. Un patient qui veut être évacué dans un pays hôte a déjà besoin de prendre un billet d’avion, d’un hébergement, d’une prise en charge médicale. Finalement quand tu calcules, le guinéen moyen ne peut pas être évacué », décrit Dr Touré, expliquant que c’est pour cette raison ils ont pensé à des mesures pour corriger ces difficultés.

« On s’est dit pourquoi ne pas orienter les évacuations ? (…) nous, on va faire l’interface aujourd’hui avec la Tunisie pour nous permettre déjà de recevoir les patients chez nous, d’évaluer le besoin, d’envoyer en Tunisie seulement un rapport pointant les besoins. Cela permet aux patients de payer non seulement moins cher, et derrière tout ça la coopération doit continuer pour ne pas évacuer à la longue. Pour que nous ayons au moins un centre guinéo-tunisien en Guinée qui va être un point de référence. Des médecins tunisiens vont passer souvent pour la prise en charge des patients et les médecins guinéens vont aller à Tunis pour des formations », a expliqué Dr Souleymane Touré.

Le directeur médical de la clinique Alyssa de Tunis, Dr Hafdh MAKNI a pour sa part indiqué que le but de ce Forum est d’échanger des expériences tunisiennes et guinéennes en matière de santé, de pouvoir collaborer, de pouvoir surtout s’entraider à traiter les peuples des deux pays.

« Ici nous sommes en Guinée pour montrer ce qu’on sait faire mais aussi pour appendre d’eux l’expérience guinéenne. Et ce que nous proposons, c’est éventuellement la prise en charge des malades dont les spécialités manquent parfois de moyens ou de compétence en Guinée. Et ceci dans le cadre de la collaboration qui lie les deux pays », a expliqué le docteur Hafdh MAKNI.

Faut-il noter qu’à l’issue de ce forum, une journée sera consacrée à la consultation gratuite dans les différents centres hospitaliers de Conakry.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 08 décembre 2017 à 20:47

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS