Guinée : Kiridi Bangoura interpelé sur la "disparition" d’une ligne budgétaire de 30 milliards…

Facebook icon Twitter icon
Session budgétaire
Naby Youssouf Kiridi Bangoura
Naby Youssouf Kiridi Bangoura

CONAKRY-Le Ministre d’Etat, ministre Secrétaire Général à la Présidence, ministre par intérim de l’Agriculture qui a défendu le budget de l’année 2018 de son département a été interpelé ce vendredi 8 décembre 2017 par un député sur la disparition d’une ligne budgétaire de 30 milliards destiné au projet coton dans la région de la haute Guinée.

L’honorable Mamadou Nfa Condé, du RPG arc-en-ciel a demandé des explications au ministre par intérim de l’Agriculture.

« Il y a une ligne budgétaire de 30 milliards pour le projet coton qui a disparu. Le coton est beaucoup produit en Haute Guinée, cela nous concerne au plus haut point. Il nous faut une explication par rapport à la disparition de cette ligne budgétaire (…) Il faudrait qu’on sache les dessous. Nous avons entendu beaucoup de choses incroyables que je ne pas dire ici », a lancé le parlementaire à la phase des questions après l’exposé du Ministre.

Le parlementaire a invité M. Kiridi Bangoura de se battre pour que cette ligne budgétaire revienne dans le budget 2018. Car selon lui, le coton en haute Guinée peut remplacer l’orpaillage.

Le Gouvernement guinéen place le développement du secteur agricole parmi ses priorités. Cependant le budget alloué au département de l’Agriculture pour l’année 2018 est une broutille par rapport aux ambitions affichées. Seulement 3.8% du budget national, alors que plusieurs pays voisins accorde au moins 10% de leur budget à l’Agriculture. Burkina : 12%, Sénégal : 14%, Côte d’Ivoire : 16%. Tout un symbole.

Dans la Loi des Finances Révisée de 2017 le budget alloué au Département s’élevait à 461.087.975.203 GNF contre 324.879.726.000 GNF pour l’année 2018. La moitié de ce budget est réservée aux traitements et salaires : 183.369.400.000 GNF, soit 54, 44%. Le reste est réparti aux autres services.

Achats de biens et services : 5.027.516.000 GNF, soit 1,53%, subvention et transferts : 7.252.810.000 GNF, Investissements : 129.260.000.000 GNF, soit 39,78%. L’examen de ce projet met en évidence la réduction drastique du budget 2018 de 29,54% par rapport à celui de 2017, a souligné le ministre Kiridi Bangoura, qui explique le niveau du budget contraste largement avec les objectifs assignés à son département pour contribuer à l’atteinte de la sécurité alimentaire.

Il a alerté sur l’impérieuse nécessité de poursuivre les efforts de soutien à la production pour atteindre l’objectif d’autosuffisance alimentaire en allouant à l’agriculture au moins 10% du budget national. C’est pourquoi, il a sollicité que le budget 2018 soit rehaussé à la dimension de l’ambition que le gouvernement lui accorde dans la PNDES (programme national du développement économique et social).

« Ne perdons pas de vue que la réduction du budget de la campagne agricole dans le contexte actuel risque de fragiliser le secteur productif », a alerté Kiridi Bangoura, indiquant que des défis importants restent encore à relever.

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 08 décembre 2017 à 20:54

Facebook icon
Twitter icon
Google icon