Esclavage en Libye : Alpha Condé dévoile les mesures fortes prises par l’UA et l’UE…

Facebook icon Twitter icon
5ème sommet UA-UE
Alpha Condé au sommet UA-UE
Alpha Condé au sommet UA-UE

CONAKRY- Pour mettre fin au trafic d’êtres humains et à l’esclavage en Libye, des résolutions fortes ont été prises par les dirigeants africains et européens en marge du 5è sommet UA-UE qui a été clôturé ce jeudi 30 novembre 2017 à Abidjan.

Les deux continents sont tombés d’accord pour la mise d’une task-force qui doit agir immédiatement pour le rapatriement de 3.800 migrants  internés dans un camp aux portes de Tripoli, mais aussi d’œuvrer pour le partage des renseignements afin de démanteler les réseaux des trafiquants. Le Roi du Maroc a mis à la disposition de cette task-force des avions pour le retour des migrants dans leurs foyers respectifs.

C’est nos propres concitoyens qui organisent le trafic…

« Dans la lutte contre l’immigration, bien sûr nos frères européens ont leurs responsabilités, mais nous aussi nous avons nos responsabilités. Ce ne sont pas les réfugiés qui viennent organiser les trafics. C’est nos propres concitoyens. Il faut qu’on s’engage à lutter concrètement contre ces trafiquants. C’est pourquoi nous décidé de mettre en place dans les différents pays des forces spécialisées pour la lutte contre les trafiquants ensuite saisir tous les comptes. Le Président Idris Déby saisi 18 milliards, le Président Issoufou a fait plus. Mais le Président Macron nous a informés qu’il y a des comptes à Dubaï et autres, le secrétaire général des Nations-Unies a dit qu’il y a aussi des comptes en Europe », a dévoilé Alpha Condé Président de l’Union Africaine en conférence de presse animé conjointement avec Jean Claude Junker, Donald Trusk et Moussa Faki Mahamat.   

Le Chef de l’Etat guinéen a annoncé que le Roi du Maroc a décidé de mettre des avions à la disposition de la Task-force pour aller chercher immédiatement les migrants.

Imposer des sanctions…

Donald Trusk, a avoué que la migration a un impact substantiel sur les deux continents. « Nous avons une responsabilité conjointe de reconnaitre qu’il s’agit d’une partie importante de notre relation et cela implique que nous agissions de concert », a lancé le polonais.   

Le Président du Conseil Européen a appelé à imposer des sanctions au niveau de l’ONU sur les trafiquants. « Nous ne serons pas efficaces si nous ne garantissons pas que ceux qui sont prisonniers puissent rentrer en toute sécurité dans leur pays », a-t-il averti.   

700.000 migrants bloqués en Libye…

Pour le Président de la commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, tous les migrants veulent le plus rapidement possible sortir de ce guêpier. Il a annoncé que les deux continents (UA-UE) et les Nations-Unies à travers l’OIM sont convenus de mettre en place une Task-force qui doit agir maintenant pour rapatrier ces 3.800 migrants internés dans un seul camp aux portes de Tripoli.

« Le Gouvernement libyen nous a dit qu’il y a 42 camps, certainement il y en a un plus que ça parce qu’on nous parle entre 400 et 700.000 migrants africains en Libye », a révélé le Tchadien ajoutant qu’il faut d’abord dans un premier temps secourir d’urgence ceux qui sont dans cette situation ensuite réfléchir ensemble pour trouver des solutions plus pérennes à la migration.

Jean Claude Junker le Président de la commission Européenne, a assuré que les deux continents sont d’accord sur le lancement d’une task-force composée des représentant de l’ONU, l’Union Africaine, l’Union Européenne.

« Sur ce plan comme sur d’autres, nous allons intensifier nos relations. Je suis convaincu qu’ensemble l’Afrique et l’Europe, nous pouvons faire de grand-chose », a assuré le luxembourgeois.

Nous y reviendrons !

 

Diallo Boubacar 1

Envoyé spécial d’Africaguinee.com à Abidjan

Tél. : (00225) 88 94 05 28

Créé le Jeudi 30 novembre 2017 à 15:36

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi