.

UA-UE : vers la mise en place d’un nouveau partenariat stratégique…

Facebook icon Twitter icon
5ème sommet UA-UE

ABIDJAN-Le 5ème sommet Union Africaine Union-Union Européenne s’est ouvert cet après-midi du mercredi 29 novembre 2017 à Abidjan en présence du Secrétaire Général des Nations-Unies, Antonio Guterez ainsi que des dirigeants européens et africains.

Principal enjeu de ce sommet ayant pour thème « investir dans la jeunesse pour un développement durable », redynamiser les relations de partenariats stratégiques entre les deux continents. Pour la première fois, les dirigeants africains et européens parleront "franchement"  en vue de repartir sur de nouvelles bases.

Immigrations, paix et sécurité, climat seront entre autres au menu des échanges lors de cette rencontre. Les deux continents entendent cette fois poser des bases solides pour la mise en œuvre d’une stratégie conjointe en matière de commerce, d’investissement et d’industrialisation favorisant une croissance  durable, inclusive et créatrice d’emploi pour les jeunes.

Plus de 5000 participants dont 83 Chefs d’Etat et de Gouvernements représentant 55 pays d’Afrique et 28 pays d’Europe prennent part à ce sommet. A l’ouverture du sommet, le Président du Conseil Européen Donald Tusk a indiqué qu’il est à l’intérêt de tous que les migrations soient plus contrôlées et ordonnées. Il a averti que si l’Europe et l’Afrique continuent à se critiquer, ils courent tous vers l’échec. L’UE a-t-il promis, est prête à retrousser plus les manches pour aller sur de nouvelles bases.

« Nous ne sommes pas ici pour donner des conseils, mais pour redynamiser les partenariats pour qu’ils soient d’égal à égal », a clarifié pour sa part Président de la commission Européenne, Jean-Claude Juncker, annonçant un plan d'investissement extérieur de l'Union européenne d’ici à 2020 de 44 milliards d'euros.

Alpha Condé le président guinéen et président en exercice de l’Union Africaine a réitéré encore que l’Afrique a décidé de parler d’une même voix et de prendre en main son destin.

« Notre intégration économique, politique et financière ne peut que renforcer notre unité », a déclaré le dirigeant guinéen dans son discours d’ouverture du sommet.

Les représentants des jeunes des deux continents ont à cette occasion invité les dirigeants des deux continents à œuvrer pour favoriser la participation de la couche juvénile aux instances de décision. Ils ont insisté sur la nécessité pour tous les Etats de bannir toutes les lois qui freinent les jeunes de pouvoir participer aux instances de décisions.  

Nous y reviendrons!

 

Diallo Boubacar 1

Envoyé spécial d'Africaguinee.com à Abidjan

Tél. : (00225) 88 94 05 28

Créé le Mercredi 29 novembre 2017 à 21:42

Facebook icon
Twitter icon
Google icon