Mines : Des échanges très fructueux sur le plan de développement local à Boké…

Facebook icon Twitter icon
Mines

BOKE- Le Conseil Préfectoral de Développement (CPD) appuyé par la coopération allemande GIZ a organisé ce lundi 27 novembre 2017 à Boké un atelier d’échanges sur l’approche PDL « mines et développement communautaire ». Pendant deux jours, les échanges seront portés sur le partage des expériences et bonnes pratiques participatives de développement local, mais également sur l’identification et l’harmonisation sur les idées d’actions de prise en charge par l’approche du Plan de Développement Local (PDL).

Grâce à l’appui financier de la coopération allemande (GIZ), et au soutien de Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, cet atelier vise à harmoniser les besoins des communautés pour le développement de leur localité. Il permettra de renforcer la compréhension de tous les acteurs de la question minière, sur la pertinence de ramener le débat au niveau du cadre de développement ; Cette rencontre d’échange permettra également aux élus locaux d’élaborer de manière participative le Plan de Développement local. Cette retrouvaille a permis de mettre les sociétés minières, les élus locaux, la société civile et les autorités au tour de la table, afin de débattre de la nécessité et la pertinence que tous les efforts soient consentis pour que les actions soutenues soient celles déjà exprimées par les populations. Ce rendez-vous de Boké règlera cette question de manque de visibilité (motif de plusieurs manifestations) dans la gestion des avantages liés à l’exploitation minière du point de vue des communautés.

Les travaux se sont déroulés sous le thème l’approche PDL mines et développement.  Pour le président du CPD : « Pour réussir, chaque citoyen jouera sa partition, notamment les jeunes et les femmes. Par ailleurs, il s’agira de renforcer les collectivités dans la recherche de transparence et d’équité dans la gestion des recettes générées par l’industrie extractive afin d’obtenir des meilleures retombées économiques dans nos collectivités locales », a déclaré Mamadouba Koumbassa.

Pour le consultant de ce projet de gouvernance régionale du secteur extractif de la GIZ, responsable de l’appui technique pour la mise œuvre des activités de ce projet sous régionale, « il y a une nécessité de travailler ou d’emmener tous les acteurs au niveau du cadre légal défini en matière de développement qui est le plan de développement local. Aujourd’hui le débat du développement à Boké est dans la rue à travers les mouvements sociaux des manifestants » a affirmé Bah Mamadou Aliou.

L’atelier a regroupé une trentaine de participants parmi notamment les présidents des communes rurales (CR) de Boké et leurs secrétaires généraux des dix communautés rurales, les représentants des sociétés minières de la préfecture de Boké, des cadres du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation et les organisations de la société civile. L’atelier a été animé par Bah Mamadou Aliou consultant du projet de gouvernance régionale du secteur extractif de la GIZ, responsable de l’appui technique pour la mise œuvre des activités de ce projet sous régionale. Des acteurs de la société civile, mais aussi les responsables des relations communautaires des sociétés minières de Boké.

 

Bah Mohamed

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 28 novembre 2017 à 18:56

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS