Guinée : La politique sectorielle des Mines en débat à Kindia…

Facebook icon Twitter icon
Mines
Abdoulaye Magassouba, Ministre des Mines et de la Géologie
Abdoulaye Magassouba, Ministre des Mines et de la Géologie

CONAKRY-En vue de tabler sur une politique sectorielle opérationnelle des mines en Guinée, le ministère en charge des Mines et de la Géologie a organisé une retraite de trois jours dans la préfecture de Kindia.

L’objectif global de cet atelier est de formaliser la politique minière de la Guinée. Pour le ministre des Mines Abdoulaye Magassouba, ce séminaire, premier du genre, consiste à se pencher sur le plan de développement du secteur minier avec son plan d’action opérationnel. Pour le chef de ce département, sans planification, sans programmation et sans vision, le secteur minier ne peut pas avancer vers les buts fixés.

‘’ Nous nous sommes dit qu’il est fondamental avant d’entrer dans l’année 2018 de pouvoir faire ce travail de planification et de programmation, et de fiexr la ligne à suivre pendant les prochaines années et qu’à partir de l’an prochain que nous nous attelions simplement à la réalisation des actions, mais aussi au suivi évaluation de ces actions-là. Ce qui est important de noter, c’est que nous avons soumis aux participants des principaux axes de notre politique minière’’ a lancé le ministre, à la cérémonie d’ouverture de l’atelier.

Afin de relever donc ce défi, Abdoulaye Magassouba a indiqué que le secteur doit disposer d’une politique et d’un cadre de planification et de programmation cohérent et complet, permettant une orientation claire des choix et une réalisation optimale des actions.

‘’A cet effet, de nouvelles orientations ont été prises, dans le cadre d’une nouvelle politique minière traduite par les options prises dans le code minier, et des actions d’envergures réalisées depuis plusieurs années. Cependant, pour améliorer l’efficacité de notre action et assurer une meilleure projection dans le temps, en ligne avec la vision de développement du secteur porté par le Chef de l’Etat, il est apparu impérieux de confirmer ces nouvelles orientations par la formalisation de la mise à jour de la politique minière, en ligne avec le code minier, et y donner une substance programmatique pour garantir la mise en œuvre effective de cette politique’’, a indiqué en substance le Ministre Magassouba.

 En outre, le Ministre des Mines et de la Géologie dira que l’adoption récente du Plan National de Développement Economique et Social permet de réaliser cet exercice en cohérence avec les objectifs globaux de développement de la Guinée.

 ‘’ Pour que cela puisse se faire, il faut que nous puissions avoir une exploitation rationnelle sur un plan purement physique même des ressources minérales. Il faut que nous sachions où est-ce que nous avons nos richesses exactement et avec quelle qualité pour pouvoir limiter cette exploitation minière dans les zones les plus prospectives.  Le second axe est l’axe de l’amélioration du cadre d’investissement (…). Tout cela dans le cadre du positionnement de la Guinée par rapport à la compétition internationale. Toutes les richesses dont nous disposons existent ailleurs, donc comment le pays va se positionner pour pouvoir mieux attirer les investisseurs ici mieux qu’ailleurs’’ a-t-il dit.  

Afin de réaliser un développement socio-économique durable, la Guinée dispose de ressources minérales abondantes et diversifiées qu’elle n’a pas encore transformées.

Dans son discours, le ministre a souligné que l’exploitation minière représente environ 13% du PIB, 20% des recettes publiques et 80% des recettes d’exportation. Malgré ces résultats notables, les bénéfices tirés de l’activité minière sont en deçà des attentes de la population.

En conclusion Abdoulaye Magassouba, a souhaité qu’au sortir de ce séminaire, que des  documents robustes, cohérents et efficacement exécutables soient élaborés.

‘’ Des documents permettant de mieux organiser notre travail, facilitant la mobilisation et l’utilisation des ressources, et donnant les moyens de faire face plus efficacement aux défis du secteur pour une meilleure contribution des mines à la diversification pour une transformation structurelle de notre économie’’ a laissé entendre le ministre des Mines et de la Géologie.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Mardi 28 novembre 2017 à 13:26

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS