Grève en Guinée : le Gouvernement menace « tous les enseignants qui… »

Facebook icon Twitter icon
Grève des syndicats en Guinée
Ibrahima Kalil Konaté, Ministre de l'enseignement pré-universitaire
Ibrahima Kalil Konaté, Ministre de l'enseignement pré-universitaire

CONAKRY- C’est une journée déterminante qui s’annonce en Guinée ce lundi 27 novembre 2017 en Guinée. Engagé dans une « bataille » avec quelques syndicats de l’éducation qui ont déclenché depuis quelques semaines une grève générale, le Gouvernement guinéen vient de passer à la vitesse supérieure. Dans un communiqué rendu public ce dimanche 26 novembre 2017, le Ministère en charge de l’éducation nationale a mis en garde tous les enseignants qui ne se rendraient pas à leur lieu de service ce lundi 27 novembre 2017.

« Tout enseignant qui ne sera pas à son lieu de travail sera considéré comme démissionnaire », a prévenu le Ministre Ibrahima Kalil Konaté, le Ministre de l’Education nationale.

L’Union syndicale des travailleurs de Guinée a a quant à elle rappelé dans une déclaration que cette grève qui a paralyse le secteur de l’éducation est l’œuvre d’un « groupuscule de dissidents ». Cette organisation syndicale invite à cet effet les enseignants à « refuser la manipulation ».

 

Africaguinee.com

Créé le Dimanche 26 novembre 2017 à 22:08

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS