Conakry : qui a tué le jeune collégien Souleymane Diakité ?

Facebook icon Twitter icon
violences à Conakry
Feu Souleymane Diakité
Feu Souleymane Diakité

CONAKRY-Souleymane Diakité, jeune collégien est tombé sous les balles d’un policier ce lundi 20 novembre 2017 à Dabompa, a appris Africaguinee.com.

Souleymane Diakité élève de la 10ème  année B au collège de Dabompa a été fusillé au terrain du même quartier par un policier, selon des témoins de la scène. Lorsque la victime a reçu la balle qui a verticalement traversé son ventre, le tireur aurait ensuite été protégé par ses collègues pour ne pas être reconnu, témoignent les mêmes sources.

Les premiers secouristes auraient même été empêchés par les policiers d’approcher la victime qui gisait sur le sol mais vivant. C’est en forçant la situation qu’ils auraient réussi à prendre et à transporter le jeune écolier au centre de santé de Dabompa qui était fermé.

C’est n cours de route qu’il a rendu l’âme vers l’aéroport alors qu’on le transportait à l’hôpital Donka. Tombé à la fleur de l’âge, Souleymane Diakité vient d’allonger la longue des victimes des violences en Guinée, notamment à Conakry. Et dont les auteurs jouissent d’une impunité totale. La justice très prompte à annoncer l’ouverture des enquêtes ne les clos jamais.

En début de soirée la situation était encore tendue dans plusieurs quartiers dans la banlieue de Conakry. Plusieurs coups de feu retentissaient vers 20h dans des quartiers comme Koloma et Cosa.

En février dernier au moins huit personnes ont été tués à Conakry dans une manifestation contre la fermeture des écoles par le Gouvernement.

Africaguinee.com

Créé le Lundi 20 novembre 2017 à 21:39

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS