Guinée : des élèves manifestent à Conakry…

Facebook icon Twitter icon
Grève des enseignants
Des élèves dans les rues de Conakry (Matam)
Des élèves dans les rues de Conakry (Matam)

CONAKRY-Certains élèves sevrés de cours depuis ce lundi suite à une grève controversée appelée par le SLECG (syndicat libre des enseignants chercheurs de Guinée) ont battu le pavé ce mardi 14 novembre 2017, à Conakry.

Il s’agit notamment des écoliers du lycée Matam sis dans la banlieue sud de la capitale et de certains élèves des établissements publics de Kaloum, le centre-ville. Ils ont exprimé leur ras-le-bol face à l’absence de professeurs dans les salles de classes. Hier encore les élèves de ces établissements de la capitale ont été sevrés de cours. Chose qui a irrité leur colère ce mardi.

A Fria cité industrielle située au nord-est  les cours sont paralysés depuis ce lundi au complexe (collège-lycée) Tito, où les responsables de cet établissement ont été obligés de libérer les élèves ce mardi, a-t-on appris.

Il faut cependant dire que la grève appelée cette fois-ci par le SLECG est très partiellement suivi. Les enseignants de plusieurs établissements scolaires ont boycotté cet appel. Le Gouvernement guinéen minimise cette grève et accuse un petit groupe de dissidents d’être à l’origine de ce mouvement d’humeurs.

Le syndicat à l’origine de cette grève exige la levée de la suspension de deux de leurs camarades, le paiement de la valeur monétaire du point d’indice dans son intégralité à la fin du mois du novembre et un salaire de base de 8.000.000 de franc guinéen pour tous les enseignants du primaire au supérieur.

Le Gouvernement assure qu’il continuera à prendre toutes les dispositions nécessaires au respect du calendrier scolaire dans la quiétude et la cohésion sociale.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Mardi 14 novembre 2017 à 17:25

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS