Lynchage populaire à Nzérékoré : plusieurs interpellations…

Facebook icon Twitter icon
Echo de nos régions

NZEREKORE-Plusieurs personnes viennent d’être interpelées à Nzérékoré suite au lynchage de Mathieu HABA ce mardi 24 Octobre 2017 dans la cour de la maison des jeunes de Nzérékoré. Au moins 5 personnes ont été arrêtées par la police pour répondre devant la justice, a appris africaguinée.com à travers son correspondant local.

Il s’agit de quatre élèves du lycée Felix Roland Momié et un autre citoyen vivant à Bangouéta localité située à une dizaine de kilomètre de la Commune Urbaine de Nzérékoré qui ont été arrêtés et transférés à la prison civile. Sur les mobile du crime, la police qui a diligenté des enquêtes écarte la thèse des trois plats du riz non-payé par la victime.

Selon les explications du Commissaire Centrale Adjoint de Nzérékoré, c’est Alphonse GBAMOU vivant à Bangouéta dans la sous-préfecture de Yanlézou qui a envoyé ses frères à la recherche du jeune Mathieu HABA. Alphonse Gbamou accuse le jeune Haba de  l’avoir volé un sac de riz de 50kg, une somme d’un millions cinq cent mille et tous ces habits. Ses jeunes-frères tous des élèves ont trouvé le jeune Matthieu Haba à Koyéléba. Ils l’ont bastonné jusqu’à ce que mort s’en suive. Chose qui a été à la base de leur interpellation.

‘’Ce jour-là, on nous a appelé pour nous informer d’un évènement qui se produisait à la maison des jeunes. On m’a dit d’envoyer des agents  d’intervenir au risque qu’on ne tue quelqu’un. Immédiatement, j’ai invité le chef section de la police judicaire de s’y rendre en se mettant en rapport avec nos camarades du commissariat urbain parce que c’est la proximité. Ce qui fut fait. Quand ils sont arrivés, ils ont trouvé un jeune homme mortellement battu par quatre individus. Ces derniers ont été commis à la tache de le rechercher pour des fait de vol au village à Bangouéta. Voyant l’état de la personne, quand ils m’ont appelé je leur ai dit d’appeler le commandant des sapeurs-pompiers pour amener la personne qui était gravement blessée à l’hôpital. C’est là-bas où il a finalement succombé. Mais entre-temps, les conducteurs de taxi-moto ayant constaté que ce sont ces quatre éléments qui avaient frappé ce jeune homme, au risque d’être accusé d’avoir tué quelqu’un, ils les ont encerclé et leur dire qu’ils ne bougent pas. C’est ainsi qu’ils ont été conduit au commissariat urbain et confier là-bas en attendant qu’on ne les transporte au commissariat central. Mais dans leur interrogatoire, ils nous ont dit que c’est l’un de leur frère qui se trouve à Bangouéta qui les a commis à la recherche de ce bonhomme pour des faits de vol dont il a été victime. Tous les suspects sont des élèves », a expliqué ce responsable de police.

Les personnes interpelées sont : Pascal Kolié (20 ansà, élève en terminale science sociale, Lah Mamy (20 ans), élève en 11ème science expérimentale ; Cé Kpakilé Mamy (20 ans), élève de 11ème science expérimentale ; Nèma Mamy (8 ans), élève en 11ème science mathématiques, tous du lycée Félix Roland Momié de Nzérékoré. Interpellés sur les faits, ils ont reconnu que c’est eux qui ont battu le jeune. Ils ont indiqué qu’ils ont été chargé par leur frère du nom de Alphonse Gbamou qui à son tour aussi a été interpellé, nous a confié le commandant Mamadou Barry, dénonçant un règlement de compte.

« C’est une simple volonté de tuer des gens. Sinon la justice est là, c’est elle qui a le pouvoir de sanctionner. Il faut que la population soit sensibilisée à ça », préconise-t-il. A rappeler que le jeune présumé voleur qui a été battu à mort était âgé du 18 ans et était sans profession.

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’africaguinée.com

A Nzérékoré

Tél. : (00224) 628 80 17 43    

Créé le Vendredi 27 octobre 2017 à 20:27

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi