Ce qui se passe dans votre tête au moment de mourir

Facebook icon Twitter icon
santé

Etre conscient de sa propre mort serait une hypothèse probable. Une équipe de chercheurs de la New York University Langone School of Medicine (Etats-Unis) a réalisé une étude qui démontre que la conscience d’une personne continue de fonctionner après le décès. 

Si vous mourrez, vous serez au courant ! Les chercheurs américains de la New York University Langone School of Medicine auraient découvert au cours d'une étude, que la conscience d’une personne reste en action quelques minutes après sa mort.
"ils expliquent avoir vu et entendu des choses qui ne sont pas censées être connues d’eux"

Les chercheurs se sont penchés sur deux études jumelles réalisées aux Etats-Unis et en Europe. Les études ont été réalisées uniquement sur des personnes ayant vécu une expérience de mort imminente après un arrêt cardiaque afin de comprendre si la conscience de ces patients continuait à fonctionner au moment de leur mort. Certains rapportent avoir vu une lumière au bout d’un tunnel, d’autres se souviennent avoir entendu les médecins les déclarer officiellement mort, d’autres décrivent même s’être vu flotter au-dessus de leur propre corps. Le Dr Sam Parnia, auteur de l'étude, a déclaré au site Live Science: "Les patients décrivent qu’au moment où on les a déclarés mort, ils ont pu observer les médecins et les infirmières travailler, ils expliquent parfois avoir eu pleine conscience de conversations entre les équipes médicales, avoir vu et entendu des choses qui ne sont pas censées être connues d’eux." Le docteur explique que les souvenirs détaillés évoqués par les patients ont ensuite été vérifiés par le personnel médical et infirmier présent à l'époque et ils ont été stupéfaits d'entendre que leurs patients, déclarés morts, pouvaient se rappeler de tous ces détails.
Comment obtient-on l’heure de la mort ?

La mort est définie, sur le plan médical, en fonction du moment où le cœur arrête de battre et prive le cerveau d’approvisionnement en sang. Le Dr Sam Parnia explique : "Techniquement, c'est comme ça qu'on obtient l’heure de la mort, au moment où le cœur s'arrête. Une fois que cela arrive, le sang ne circule plus dans le cerveau, ce qui signifie que la fonction cérébrale s'arrête presque instantanément et vous perdez tous vos réflexes du tronc cérébral". Toujours selon l’expert, le cortex cérébral du cerveau est également instantanément arrêté. Cette partie est pourtant responsable de la pensée et du traitement des informations. Ce qui veut dire que dans les 2 à 20 secondes après l’arrêt du cœur, aucune onde cérébrale ne pourra être perceptible sur un moniteur électrique rappelle le docteur. L’arrêt du cœur provoque la mort des cellules du cerveau mais l’extinction de ces cellules se fait à un rythme plus lent et peut mettre des heures explique le spécialiste. Les conclusions de l'étude sont que seulement 2% des survivants aux arrêts cardiaques sont pleinement conscients de leur expérience de mort imminente. Ces résultats viennent soutenir d'autres études récentes qui ont indiqué que la conscience peut être présente malgré la conscience cliniquement indétectable.

Medisite

Créé le Vendredi 20 octobre 2017 à 10:11

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS