Grâce Présidentielle : confusion autour de l'annonce d'Alpha Condé...

Facebook icon Twitter icon
Politique

CONAKRY-Ce dimanche 01 octobre 2017, à l’occasion de son adresse à la nation, le Président de la République a annoncé qu’il va accorder une grâce présidentielle à ceux des détenus dans les prisons qui en remplissent les conditions. Sauf que vingt-quatre heures après cette annonce c’est le statu quo total qui règne.

Aucune communication officielle n’est fournie pour donner plus de détails sur les personnes susceptibles de bénéficier cette grâce présidentielle, alors que les détenus et leurs proches croisent les doigts et s’impatientent. A l’allure des choses, on a comme l’impression que le Chef de l’Etat a même surpris les services habilités à lui fournir la liste des individus pouvant être graciés. Alpha Condé a-t-il  pris de court le département de la Justice ? Tout porte à le croire !

En tout cas à la Direction des affaires juridiques et des grâces, c’est black-out total. Une chose intriguante d’autant plus que le discours du Chef de l’Etat a fuité sur les réseaux sociaux dans la journée du dimanche avant même sa diffusion par les canaux officiels. Plusieurs observateurs ont remarqué quelques changements.

Interrogé ce lundi 2 octobre 2017 un proche du ministre de la Justice Cheick Sako a indiqué qu’elle n’est pas en mesure de donner des détails sur cette grâce annoncée. Il a cependant déclaré que le principe est désormais acquis puisque c’est le Chef de l’Etat qui a fait l’annonce. Pourtant l’année dernière Cheick Sako confiait à notre medium que chaque fin d’année, son département présentera un projet de décret de grâce à Monsieur le Président de la République pour qu’il puisse gracier un certain nombre de prisonniers. Cela a-t-il été le cas cette année ? Pas sûr !

Focus Africaguinee.com

 

Créé le Lundi 02 octobre 2017 à 20:29

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi