Guinée : vers la validation des nouveaux textes juridiques du Conseil National des Jeunes…

Facebook icon Twitter icon
Société

CONAKRY-Dans son souci d’œuvrer pour l’épanouissement de la jeunesse guinéenne, le département en charge de la Jeunesse et de l’emploi des jeunes organise à partir de ce lundi 25 septembre 2017 un atelier national de deux jours sur la validation des Textes juridiques du Conseil national des jeunes de Guinée.

Selon Marc Robin, représentant du Système des Nations-Unies en Guinée, cet atelier national de validation est un signe une fois de plus de l’engagement solennel de la Guinée pour la capture de dividende démographique.

‘’ Le pays a par le biais du gouvernement et les acteurs de la société civile a montré un leadership dans le débat autour du dividende démographique au cours de ces deux dernières années. Un futur durable repose sur des populations résilientes et cela ne peut se réaliser que si nous investissions dans les jeunes’’, a rappelé le diplomate en poste en Guinée, avant d’indiquer que le  Conseil National des Jeunes (CNJ) constitue donc un cadre national de consultation de la jeunesse guinéenne qui est un organe par  les jeunes et pour les jeunes.

Aux dires de Marc Robin, cet atelier va démontrer encore de manière éloquente l’engagement collectif à œuvrer pour l’épanouissement des jeunes qui incarnent l’espoir et l’avenir des pays en mettant en évidence la nécessité de développer le capital humain et productif de la jeunesse.

‘’ A travers ce CNJ, la jeunesse elle-même en toute liberté et en toute conscience ne craint pas le chemin à emprunter pour tirer pleinement le dividende démographique. Le système des Nations-Unies pour sa part ne ménagera aucun effort pour continuer à accompagner les Etats vers l’objectif de l’Afrique que nous voulons et la Guinée en particulier. Le système des Nations-Unies continuera à travers ses partenaires à soutenir la Guinée dans ce processus de capture donc de dividende démographique’’, a souligné le représentant du système des Nations-Unies en Guinée.

De son côté, Michel Koivogui, secrétaire général du Ministère de l’Enseignement technique de la formation professionnelle et de l’Emploi, qui a présidé l’ouverture de ce séminaire a souligné que cet atelier constitue l’étape majeure du processus de mise en place de cet organe qui a été acté et validé par le conseil des ministres d’Avril 2017. Pour le secrétaire général de ce ministère, Cette assemblée doit permettre aux délégués des jeunes venus des trente-trois préfectures du pays et des cinq communes de Conakry de s’assumer et d’assurer de la prise en compte des amendements qu’ils ont apportés aux statuts, règlements intérieurs et critères d’élection qui ont été soumis à leur appréciation

‘’ Je lance un appel à tous les jeunes qui ont de façon responsable œuvré à l’amélioration de ces textes juridiques  que mon département a bien voulu leur soumettre (…), je lance à nouveau un appel à travers leurs différentes organisations à s’impliquer de façon responsable dans tout le reste du processus en y apportant des réflexions fécondes et des propositions constructives pour que des orientations claires soient définies en faveur d’une véritable opérationnalisation de la future structure faitière de la jeunesse guinéenne’’, a souhaité Michel Koivogui, qui en conclusion a indiqué que son département , conscient de cette réalité et sur les instructions du président de la République s’est résolument engagé dans cette opération en vue de doter la jeunesse guinéenne après tant d’années d’attente d’un organe fédérateur.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél.: (+224) 655 31 11 13  

Créé le Mardi 26 septembre 2017 à 10:24

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS