Sud de la Guinée : l’inertie des autorités face au calvaire des populations…

Facebook icon Twitter icon
Echos de nos régions

NZEREKORE-Depuis les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville de Nzérékoré le dimanche dernier provoquant des inondations et l’affaissement du pont de Bellevue qui relie la ville de Nzérékoré à celle de Lola, les chauffeurs traversent un calvaire. Alors que le Gouvernement traine encore las pas dans la réparation du pont, les usagers de la route emprunte des raccourcis avec de nombreux risques. Face à cette situation alarmante, nombreux sont ceux qui lancent un appel au gouvernement.

Selon un chauffeur rencontré sur les lieux, les difficultés sont énormes depuis la chute du pont sur la route nationale. « Nous demandons au gouvernement de nous venir vite en aide pour rétablir la circulation sur la grande route. Nous souffrons beaucoup depuis que le pont à chuté. Nous empruntons des raccourcis dans les quartiers qui ne sont pas tout à fait praticables », s’est indigné ce conducteur de taxi. Et de poursuivre : « C’est nous même chauffeurs qui nous sommes battus à arranger cette partie de la route avant-hier mais voilà encore aujourd’hui ce qui arrive. Les voitures peinent à passer », s’alarme-t-il.

Même cris d’alarme chez cet autre chauffeur qui confie que de nombreux camions sont obligés de passer par Koyanpoulou pour sortir vers Tilépoulou avant de rejoindre la Commune Urbaine de Nzérékoré.

 « Les camions sont tenus obligé de passer par Koyanpoulou, sortir vers Tilépoulou pour rejoindre Nzérékoré. Par contre d’autres passent par la route de Beyla. Ils empruntent la route de Kpaya passant par Galakpaye pour sortir à Konia-Aviation avant de rejoindre la grande route de Lola, une route très longue. Les petites voitures passent par des raccourcis mais très fatiguant. Actuellement on trouve moins les jeunes sur la route pour réclamer de l’argent aux conducteurs mais quand il y’a une petite pluie, c’est là ils en font leurs grands business », confie cet autre chauffeur.

Interrogé, le gouverneur de la région administrative de Nzérékoré, nous a laissé entendre qu’il ne peut rien dire pour le moment concernant la situation du pont.

«  Il faut que je vous donne des informations fiables. On a remonté des informations à Conakry et les gens sont préoccupés par cette situation. Donc une fois qu’il y’aura des informations je vous tiendrai informer », a lancé Lancey CONDE.    

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’africaguinée.com

A Nzérékoré

Tel : (00224) 628 80 17 43

Créé le Samedi 23 septembre 2017 à 14:39

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi