Guinée : Le NDI se penche sur le leadership des femmes au sein des partis politiques…

Facebook icon Twitter icon
Société

CONAKRY- Dans son objectif de combler le déficit lié à la prise de décisions au sein du leadership féminin, l’ONG National Democratic Institute (NDI) en collaboration avec l’USAID organise du 20 au 22 septembre 2017 un séminaire sur les techniques de communication en public et le développement d’un plan de communication et la messagerie MultiMedia.

La promotion de la participation des femmes dans la vie publique, selon Vandetta Bernard Jones, senior administrative au NDI, n’est pas une nouveauté pour son institution. Selon elle, la participation des femmes répond à un impératif de développement comme outil stratégique de justice sociale.

‘’ Plus nous aurons des femmes au sein de nos institutions, mieux seront prises en compte les intérêts de la majorité des guinéens. Cette participation passe donc nécessairement par la communication à travers la prise de parole en public, plaçant la communication dans un rôle déterminant pour la réussite personnelle et professionnelle’’ a introduit l’experte du NDI.

Pour elle, l’une des attentes du NDI et de son partenaire financier  l’USAID au sortir de ces trois jours de formation est de pérenniser les acquis de cette formation en faisant profiter les différentes structures des partis présents à cet atelier, à contribuer qualitativement à l’enrichissement du débat politique en Guinée.

‘’Les prochaines élections locales seront un baromètre pour mesurer la mise en valeur de ce que vous avez acquis à travers cette formation. Je voudrais vous rassurer que le NDI continuera à soutenir la dynamique du renforcement des capacités des partis politiques afin de consolider la démocratie et l’Etat de droit en Guinée’’ a souhaité madame Vandetta Bernard Jones. 

Mamadouba Soumah, conseiller spécial représentant la ministre de l’Action Sociale, de la promotion des Femmes et de l’Enfance a tiré la sonnette d’alarme pour une plus grande représentativité de la gente féminine dans les instances de prise de décision. Pour cela, il faut selon lui continuer à renforcer les compétences de cette couche.

‘’ C’est vrai quand les femmes sont absentes de l’espace politique, c’est les hommes qui ont vite fait pour combler le vide. Donc cette formation est la meilleure manière d’accélérer le leadership politique et provoquer l’ascension des femmes dans les partis politiques par la maitrise des programmes et le développement de leur candidature. Mon souhait est que cet atelier aboutisse à des résultats encourageants qui renforcent la position des femmes au sein des partis politiques’’ a souhaité le conseiller spécial de la ministre de l’Action sociale.

De son côté, Fatoumata Binta Barry, a au nom du cadre de concertation des Filles/femmes des partis politiques en Guinée a indiqué que  cette formation permettra d’outiller les femmes en communication pour bien mener les sensibilisations et leur plaidoyers surtout pendant  les campagnes électorales.

‘’ Nous saluons tout de même les avancées des et les résultats appréciables, ainsi que les reformes significatives réalisées par les partis politiques dans le cadre de la promotion de la femme. Au terme de ces travaux nous partagerons les avancées enregistrées et les défis à relever en vue de l’inscription effective des femmes sur toutes les listes électives en tenant compte de l’article 8 de la constitution guinéenne qui stipule que tous les hommes sont égaux devant la loi’’  a précisé la porte-parole de ce cadre de concertation.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13 

Créé le Jeudi 21 septembre 2017 à 12:02

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS