Cellou Dalein menace : « nous allons demander le départ d’Alpha Condé si… »

Facebook icon Twitter icon
Manifestations
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
CONAKRY-Le chef de file de l’opposition guinéenne affiche désormais la fermeté face à Alpha Condé qu'il accuse d'avoir violé la Constitution et les accords politiques.
 
Cellou Dalein Diallo qui s'est exprimé ce mercredi 20 septembre en marge de la manifestation de l’opposition à Conakry, a averti le Chef de l’Etat. 
 
"Mercredi prochain nous allons faire une marche plus importante. Et si Monsieur Alpha Condé ne prend pas de dispositions pour respecter et faire respecter la Constitution, les lois de la République et les accords nous allons marcher pour demander son départ",a lancé le Président de l'UFDG. 
 
"Est-ce que que vous êtes d'accord ?", a-t-il enchaîné. "Oui", lui a aussitôt répondu la foule. "Alors restons mobilisés", a appelé l'ancien Premier ministre. 
 
L'opposition a occupé les rues ce mercredi 20 septembre à Conakry pour dénoncer  la violation de l'accord politique du 12 octobre 2016.  Les opposants exigent notamment l'organisation des élections communales et communautaires avant la fin de l'année 2017.
 
"Depuis 2011 on se bat pour obtenir des élections locales. Malgré tous les accords politiques signés, Monsieur Alpha Condé s’est à chaque dérobé de son devoir de respecter la constitution et les accords", dénonce Cellou Dalein Diallo avant de s'interroger. 
 
" Qu’a-t-on fait à Dieu pour mériter des dirigeants comme ça qui n’ont aucun souci de respecter la constitution qu' ils ont juré de respecter ? (...) Qu’a-t-on fait à Dieu pour avoir à la tête de notre pays des gens qui n’ont aucun sens de l’honneur, du respect de la parole donnée ? On dit qu’on n’aime pas la paix, mais est-ce qu’on va se soumettre, laisser ce monsieur continuer à favoriser l’enrichissement de son clan à travers des marchés de gré à gré alors que le peuple souffre ?", s'est-il interrogé, invitant ses partisans à la détermination. 
 
" il faut qu’on reste déterminé parce qu’on n’a pas le choix. On ne peut pas laisser ce monsieur continuer à violer nos droits, notre loi fondamentale et les accords politiques", a averti le Chef de file de l'opposition. 
 
A suivre... 
 
Diallo Boubacar 1
Pour Africaguinee.com 
Tel : (00224) 655 311 112 
 
 
Créé le Mercredi 20 septembre 2017 à 20:00

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi