Violences dans la région de Boké : des remous signalés à Kamsar (les raisons…)

Facebook icon Twitter icon
Violences à Boké

KAMSAR-Alors qu’un calme précaire règne ce dimanche 17 septembre 2017 à Boké, lendemain du limogeage du Préfet Mohamed Lamine Doumbouya, la ville de Kamsar est sous tension. Des remous ont éclaté hier nuit (samedi 16 sept.-17) dans cette ville industrielle. Les citoyens de cette petite agglomération expriment les mêmes revendications sociales que ceux de Boké. A savoir la fourniture du courant sans interruption.

« Les remous ont commencé la nuit d’hier à 23 heures dans les quartiers périphériques de la ville. Les populations protestent contre le délestage chronique dans leur ménages », a confié ce dimanche 17 septembre 2017, un citoyen basé à Kamsar, expliquant que la desserte du courant se fait de manière tournante dans les quartiers périphériques.

Effet de contagion ?

Ce dimanche, la ville est paralysée avec des barrages érigés au niveau de certains axes routiers de ville, nous rapporte-t-on. « La situation n’a pas atteint la même proportion que Boké. Mais les gens disent que c’est le moment d’exiger des autorités la fourniture du courant 24h/24 vue que Boké commence à obtenir gain de cause », rapporte notre interlocuteur.

Du côté de Boké, un calme précaire règne dans la ville au lendemain du limogeage du préfet. Deux groupes électrogènes ont été acheminés hier nuit pour rétablir le courant, comme exigé par les populations, explique un citoyen basé dans la capitale du Kakandé. Certains barrages ont été enlevés sur les voiries et les activités reprennent timidement après environs une semaine de violences qui ont fait deux morts, plusieurs dizaines de blessés et d’importants dégâts matériels.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Dimanche 17 septembre 2017 à 13:50

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS