Migrants clandestins guinéens: un diplomate européen fait des annonces…

Facebook icon Twitter icon
Immigration clandestine

NZEREKORE-Le diplomate Allemand en Guinée, vient de tirer la sonnette d’alarme sur l’immigration clandestine qui touche l’Europe. Mattias Veltin en séjour à Nzérékoré a déclaré que le nombre de guinéens a considérablement augmenté parmi les migrants clandestins.

" Vous êtes conscients qu'il y'a beaucoup qui cherchent le chemin vers l'Europe par la voie officielle ou légale mais également par la migration clandestine, illégale ou dangereuse. C'est un sujet qui me préoccupe depuis mon arrivée. Le nombre de guinéens a considérablement augmenté parmi les migrants clandestins », a déclaré ce jeudi 24 août 2017 le diplomate allemand qui juge ce constat « regrettable ».

Batterie de mesures...

Matthias Veltin a annoncé que depuis le mois d'avril de cette année, l’Union Européenne a démarré une coopération intensifiée avec l'Organisation Internationale pour les Migrations pour le rapatriement volontaire des migrants qui se trouvent en Afrique du nord.

« Vous aviez vu dans ces derniers temps les rapatriements de la Libye. C'est un projet financé par l'Union Européenne. On prévoit aussi une sorte de réinsertion de ces migrants dans une petite échelle avec l'intention aussi d'améliorer la situation de ces migrants », a-t-il dit, indiquant qu’un autre programme est en préparation. Il touche selon l’ambassadeur la question de l'emploi et la préparation pour la vie professionnelle.

« Là il s'agit d'un plus grand investissement. Si tout va bien on peut démarrer avec ce programme en début de l'année prochaine. On essaie de couvrir un peu toute la Guinée. C’est vrai qu’on ne peut pas garantir des miracles, mais pour moi c'est très important de commencer avec des activités et aussi par ces moyens, donner un peu plus d'espoir à la jeunesse ici qui, très souvent dit voilà on ne fait rien. Il y'a des activités mais il faut aussi encourager les jeunes à investir ici », préconise l’ambassadeur.  

Il dit être frappé par le fait que la migration clandestine consomme immensément de l'argent.

«Il faut payer 20.000.000fg si non plus pour la traversée sans avoir encore la garantie d'atteindre l'Europe. J'imagine l'investissement de cet argent dans l'économie de la Guinée, dans l'économie individuel de ces jeunes qui gaspillent cet argent avec des trafiquants ou des criminels », renseigne M. Veltin Matthias.

 

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d'aficaguinée.com

A Nzérékoré

Tél. : (00224) 628 80 17 43

Créé le Jeudi 24 août 2017 à 18:25

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi