.

Réunification de l’opposition : Cellou Dalein Diallo pose une condition…

Facebook icon Twitter icon
Opposition
Cellou Dalein Diallo, leader de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée
Cellou Dalein Diallo, leader de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée

CONAKRY-Le Chef de file de l’opposition guinéenne partage l’idée d’unir toutes les forces de l’opposition pour être plus efficace face à Alpha Condé, mais à une condition. Le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée exige que ceux qui ont quitté l’opposition républicaine reviennent tous d’abord à l’intérieur avant d’entamer toute démarche.

L’opposant qui a été interrogé par Africaguinee.com sur la démarche entreprise par Dr Faya Milimono a confié qu’il a encouragé le leader du Bloc Libéral de revenir d’abord. Ce dernier nous disait en début de semaine qu’il a fait un premier déplacement chez le Chef de file de l’opposition.

J’ai dit à Faya Milimono…

« La réponse que je lui ai donnée, c’est de revenir à l’opposition républicaine pour qu’ensemble on décide de la manière. Puisque pour l’instant il n’y a personne qui est parti. Les gens du FAD disent qu’ils sont toujours membres de l’opposition républicaine, lui (Dr Faya Milimono, ndlr) il a dit qu’il veut revenir, qu’il n’a jamais été exclu, qu’il n’a jamais démissionné de l’opposition républicaine, le RRD d’Abdoulaye Kourouma, le BOC de Dr Ibrahima Diallo, sont déjà revenus. Alors j’ai dit revenons tous au sein de l’opposition républicaine », a confié Cellou Dalein Diallo.

Le Chef de l’opposition rappelle que la source du conflit qui a divisée l’opposition républicaine au départ, c’était le point 2 de l’accord qui est devenu une Loi de la République. Et chacun, dit l’ancien Premier Ministre, accepte aujourd’hui de s’y soumettre.

« Je lui ai dit qu’il faut revenir pour essayer de voir comment on pourrait se réorganiser à l’intérieur. On ne peut pas être à l’extérieur et dire que je vais rassembler et ramener. Puisque personne ne revendique être parti », a tranché M. Diallo.

Selon lui, lorsqu’il fallait discuter du point 2 de l’accord, ceux qui étaient contre le point 2 n’ont pas été associés aux réunions pour la préparation des manifestations. Mais observe-t-il, ce cap-là est désormais franchi puisque plus rien n’oppose les deux groupes.

« Ceux-ci sont partis pour lutter contre l’adoption du point 2 comme Loi de la République. Pendant qu’ils menaient cette lutte, naturellement l’opposition républicaine était divisée en deux parties. Ceux qui soutenaient le point 2 y compris le FAD et ceux qui étaient systématiquement opposés au point 2. Alors aujourd’hui, il n’y a plus rien qui oppose ces deux groupes. On a souhaité que tout le monde revienne. Faya dit bon, qu’il va voir tout le monde, je lui ai dit vu que tout le monde revendique être membre de l’opposition républicaine jusqu’à preuve de contraire, retrouvons-nous pour voir comment on peut réorganiser cette opposition républicaine pour qu’elle soit plus efficace », nous a relaté le leader de l’UFDG.

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Jeudi 17 août 2017 à 12:32