Cellou Dalein hausse le ton : « Tout cadre de l’UFDG… »

Crise à l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée
Cellou Dalein Diallo, leader de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée

CONAKRY- Cellou Dalein Diallo, le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, vient de hausser le ton face à la crise interne qui secoue son parti.

Selon le directeur adjoint de la cellule de communication de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo a menacé de prendre des sanctions contre tout cadre qui se rendrait coupable de violation des textes régissant le fonctionnement du parti.

« A l’UFDG le débat est ouvert ; il est admis et même conseillé au sein du parti. Mais lorsqu’il s’agit de différends entre deux hauts responsables du parti, notre souhait est que ça se passe au niveau de nos instances », a indiqué Alpha Bacar Bah de la cellule de communication de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée.

Entre Ousmane Gaoual Diallo et son vice-président Fodé Oussou Fofana ce n’est plus la complicité parfaite. Ce dernier a été contredit par l’élu de Gaoual lorsqu’il a appelé ses concitoyens à ne pas proférer des injures à l’encontre du Président Alpha Condé. Ousmane Gaoual a qualifié cette sortie du Dr Fofana de « démagogique ».

Cellou Dalein Diallo le Président du parti n’a pas tardé à réagir. L’ancien Premier Ministre a rappelé que le respect des textes régissant le fonctionnement du parti est un impératif.

« Le Président Cellou Dalein estime que tous les militants de l’UFDG sont nécessaires pour l’épanouissement du parti, mais qu’aucun cadre n’est indispensable. Le Président est le garant du respect des textes, donc de la discipline au sein du parti. Tout cadre qui se rendrait coupable d’indiscipline s’exposera à des sanctions », a prévenu Alpha Bacar Bah.

L’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG ne s’est pas tenue ce week-end à Conakry. Alors que certains évoquaient la « crise interne » au sein du parti comme motif de l’annulation de cette réunion hebdomadaire, M. Bah a tenu à préciser : « L’annulation de l’assemblée générale de ce samedi 10 juin 2017 est due à des travaux au niveau du siège. Nous sommes entrain de reconstruire les toilettes. On ne peut pas accueillir plus de 4 mille personnes et ne pas leur assurer un minimum de commodité », a précisé Alpha Bacar Bah de la cellule de communication de l’UFDG.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 12 juin 2017 à 15:54