Cellou Dalein révèle : « On m’a proposé d’être le Premier Ministre d’Alpha Condé… »

Politique

CONAKRY- Le Chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo est revenu cette semaine sur un passé récent de l’histoire politique de son pays. L’élection présidentielle de 2010 qui a permis à Alpha Condé d’accéder au pouvoir a été tout sauf transparente selon le Président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée.

Invité dans une émission de la radio « Africa n°1 », Cellou Dalein Diallo a accusé Alpha Condé d’avoir utilisé ses réseaux pour accéder au pouvoir. Dans ses confidences, le leader de l’UFDG a confié avoir même reçu une proposition très « alléchante » à l’époque.

« On m’a même fait des propositions pour que j’accepte de renoncer d’être au second tour pour être le Premier Ministre afin de permettre à cet homme (Alpha Condé, Ndlr) qui a tant souffert, qui a fait la prison, qui a été en exil pendant longtemps, qui a été condamné à mort par contumace, puisse accéder au pouvoir. Je n’ai pas bien sûr accédé à ces sollicitations. Mais on a fait ce qu’on a voulu. On l’a donné le pouvoir dans un contexte marqué par des tensions ethniques », a déclaré Cellou Dalein Diallo au micro de nos confrères.

Selon l’ancien Premier Ministre de Lansana Conté, le pouvoir d’Alpha Condé est contestable.

En 2010, contre toute attente, Cellou Dalein Diallo qui avait obtenu plus de 40% des suffrages valablement exprimés au premier tour, a vu la victoire lui filer entre les doigts.

« Ce n’était pas la vérité des urnes, c’était un arrangement pour porter un homme qui avait beaucoup de soutiens, y compris ses réseaux, afin que le pouvoir ne lui échappe pas », estime M. Diallo.

Pour Cellou Dalein, le fait d’avoir accepté les résultats du second tour de la présidentielle de 2010 prouve à suffisance qu’il est légaliste.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 03 juin 2017 à 13:43