Violences à Boké : l’opposition tacle Alpha Condé…

Opposition
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée

CONAKRY- L’opposition guinéenne a ouvertement critiqué l’absence du Président Alpha Condé au pays en cette période de crise dans la région de Boké.

Plusieurs leaders politiques membres de l’opposition républicaine ont réagi suite aux violences survenues dans la région de Boké.

Tout d’abord, le leader du parti « GRUP », El hadj Papa Koly Kourouma a mis sur sa page Facebook : « Moi Président, en cas d’évènements douloureux dans n’importe quelle partie de la Guinée, j’écourte ou ajourne mon voyage ».

L’ancien Ministre de l’agriculture, Jean Marc Teliano, a estimé à son tour que cette attitude du Président Alpha Condé est la preuve du « mépris » qu’il a vis-à-vis du peuple de Guinée.

Alpha Condé était du côté de la Turquie où il a rencontré son homologue Erdogan au moment où les violences commençaient à Boké. Ces manifestations qui étaient de simples manifestations pour la reprise de la fourniture de courant se sont vite transformées en une sorte de « révolte populaire ». Le bilan provisoire fait état d’un mort, une dizaine de blessés et d’énormes dégâts matériels. Plusieurs édifices publics ont été vandalisés par les manifestants.

« Certains disent que Monsieur Alpha Condé est de Boké, moi je n’en sais rien. Ce que je sais c’est que ces manifestations sont la conséquence de la mal gouvernance qu’il a instaurée depuis qu’il est arrivé au pouvoir », accuse Jean Marc Teliano.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 02 mai 2017 à 10:14