Alpha Condé, Paul Kagamé et Idriss Déby : le trio qui veut insuffler une nouvelle dynamique à l’UA…

Facebook icon Twitter icon
Union Africaine

CONAKRY-Trois Chefs d’Etat africains sont à Conakry pour plancher sur la réforme institutionnelle de l’Union Africaine. Le guinéen Alpha Condé, président en exercice de l’organisation, le Rwandais Paul Kagamé et le Tchadien Idriss Déby Itno ainsi que Moussa Mahamat Faki, Président de la commission de l’Union Africaine se réunissent pour déclencher le processus de réforme de cette institution panafricaine.

La réunion de présentation du Rapport sur la réforme institutionnelle de l’UA s’est ouverte ce matin à Conakry. Dans son allocution de bienvenue, Alpha Condé s’est dit convaincu que les délibérations issues des consultations vont contribuer à une réforme efficace et adéquate de l’UA.

« Je suis sûr que les délibérations issues des consultations vont contribuer à une réforme efficace et adéquate de notre institution et relever ainsi les défis innombrables qui y sont rattachés », a souhaité le Président en exercice de l’organisation panafricaine.

Son prédécesseur à la tête de l’UA, le tchadien Idriss Déby Itno a indiqué que cette réunion est d’autant plus importante qu’elle matérialise la volonté commune des Chefs d’Etat d’assurer un suivi régulier des mesures fortes et audacieuses visant à insuffler une nouvelle dynamique à l’Union Africaine.

« Nous devons franchir un palier de taille en marquant notre engagement à donner corps à cette réforme déterminante pour la vie et le futur de l’Union Africaine. Il importe d’écrire une feuille de route claire, cohérente, réaliste et pertinente, afin de suivre à la lettre l’exécution de la réforme institutionnelle », a lancé le Président Tchadien.  

Monsieur Itno a ajouté que le changement à imprimer à l’UA est une question vitale ; Martelant plus loin que la viabilité et la crédibilité de l’organisation sont aussi tributaires de son indépendance financière. « Elle permettra à notre organisation d’occuper une place de choix dans la nouvelle configuration de la géopolitique mondiale », a soutenu Idriss Déby Itno.

Paul Kagamé qui a piloté la rédaction du Rapport sur la réforme institutionnelle a insisté sur la nécessité d’accélérer le financement. Il a aussi déclaré que l’Afrique doit s’appuyer sur les réformes financières et se donner les moyens de financer ses projets.

Pour le Président de la Commission de l’Union Africaine, l’extrême importance de la réforme oblige à donner un ton ferme de volonté de la faire aboutir dans les meilleurs délais. « Notre succès réside dans la force de notre volonté politique et de notre engagement réel et sincère pour l’Union Africaine », prévient Moussa Mahamat Faki.

Nous y reviendrons !

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Lundi 24 avril 2017 à 15:22

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi