Alpha Condé: "Pourquoi Pivi, Thiegboro et cie sont toujours en fonction..."

Massacres du 28 septembre en Guinée

PARIS-Inculpés dans le dossier des massacres du 28 septembre 2009, les colonels Claude Pivi dit Coplan, Moussa Thiégboro Camara et le Gouverneur de Conakry Mathurin Bangoura sont toujours maintenus par Alpha Condé dans leurs fonctions respectives au sein de l’appareil administratif guinéen.

Interpelée par la presse française sur le fait que certaines des personnes inculpées sont toujours libres ou en fonction, le dirigeant guinéen a trouvé une explication pour se défendre.

« Inculpé ne veut pas dire coupable. En droit, la liberté est le principe, la prison l’exception. Quand il y a un danger de fuite ou un risque pour la population, on emprisonne, sinon, on convoque. Pourquoi les priver de leur liberté, s’ils ne sont pas nuisibles ? On verra bien qui est coupable ou non lors du jugement », explique Alpha Condé soutenant qu’il y a beaucoup de personnes qui sont accusées à tort dans l’affaire du 28 septembre.

« Beaucoup de gens sont accusés à tort dans cette affaire. Certains n’étaient même pas à Conakry », soutient Alpha Condé, précisant qu’il respecte l’indépendance de la justice.

« Mon rôle est d’accompagner la justice en lui donnant les moyens matériels et humains. Je n’ai pas à m’ingérer du déroulement du processus  judicaires », a dit le Chef de l’Etat.

Au moins 150 civils ont été tués, une centaine de femmes violées le 28 septembre 2009 au stade de Conakry, selon une enquête de l’ONU, lors d’un grand rassemblement politique appelé par les forces vives, qui protestaient contre la volonté de l’ancien chef de la junte à se présenter aux élections présidentielles de 2010. 

Dossier à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Jeudi 13 avril 2017 à 8:45