.

Guinée : un député de l’UFDG fustige les propos ‘’clivants’’ de Sidya Touré…

Facebook icon Twitter icon
Politique
Cellou Dalein Diallo, leader de l’UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l’UFDG

CONAKRY-Un député de l’opposition vient de répondre à l’honorable Alpha Sila Bah qui accuse l’UFDG et le RPG arc-en-ciel d’avoir contribué à balkaniser davantage le pays en ayant adopté le nouveau code électoral. 

Face à ces allégations l’honorable Mamadou Cellou Baldé estime qu’en politique c’est le rapport de force qui compte. Le député uninominal de Labé membre de la commission des Lois au Parlement, indique le nouveau texte adopté a des avantages. Cet élu de l’UFDG qui s’est prêté aux questions de notre reporter a également titillé le leader de l’Union des forces républicaines, en fustigeant les propos clivant ténus récemment par  Sidya Touré.

« Vous avez suivi des gens qui se réclament d’une certaine région, des leaders éthnicistes, qui sont en train de défendre la division de la Guinée non pas dans sa complémentarité. Quand je suis par exemple le président de l’UFR, c’est tout à fait déplorable. Ils sont en train de défendre comme quoi l’accord désavantage la basse-côte (…), alors qu’aujourd’hui nous faisons les lois pour la Guinée et non pour une région. Nous ne sommes pas dans un Etat fédéral une fois encore, nous faisons des lois pour les citoyens guinéens. Quand on dit que quelqu’un qui n’est pas autochtone d’une localité quelque soit la portion du territoire national qu’il ne doit pas prétendre à être chef de quartier ou à briguer un poste électif, c’est quand-même un débat très dangereux que l’élite ne doit pas entretenir. En ce qui concerne le RPG et l’UFDG, je crois que c’est notre poids politique, parce qu’en politique c’est le rapport de force. Le RPG gère la Guinée aujourd’hui parce qu’ils ont eu des suffrages (…), à l’Assemblée Nationale nous sommes les partis majoritaires car les guinéens nous ont fait confiance. Ce n’est pas en falsifiant le code électoral qu’on se donne une majorité. Demain nous irons aux communales et vous savez que cela permettra à notre pays de faire des économies. Nous aurons une seule élection, et nous allons meubler tous les conseillers communaux et régionaux et les conseils de quartier et de districts à travers un seul scrutin organisé dans 38 circonscriptions électorales. Nous avons besoin de cela pour que le pays reprenne du souffle et qu’on se prépare pour les échéances nationales législatives et présidentielles… », réplique le député Mamadou Cellou Baldé. 

Merci de suivre la suite de l’entretien sur la vidéo ci-dessous…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel. : (00224) 655 311 112

 

 

 

 

 

Créé le Mardi 28 Février 2017 à 19:34

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS