Conflit à la frontière guinéo-ivoirienne : Le gouvernement guinéen réagit (officiel)

Insécurité frontalière

CONAKRY-Le gouvernement guinéen vient de réagir suite l'incident survenu dans la nuit du 21 au 22 décembre 2016 à la frontière Guinéo-ivoirienne ayant causé un mort et de nombreux dégâts.

A ce propos merci de lire le communiqué signé par Dr Mohamed Diané, Ministre d’Etat auprès du Président de la République chargé de la Défense Nationale.

L’incident survenu dans la nuit du 21 au 22 décembre 2016 à la frontière Guinéo-ivoirienne nous interpelle pour plusieurs raisons.

Il y a eu un mort, et c'est déjà trop; le gouvernement guinéen en est
profondément affligé.

Les populations qui vivent des deux côtés de la frontière commune
partagent tout; ce sont souvent les mêmes familles.

Jusque-là, il n'y a eu aucune crise et même aucune divergence de vue
entre les gouvernements guinéen et ivoirien, aussi bien au plan bilatéral
qu'au niveau de la CEDEAO et de l'Union Africaine, deux aires
géopolitiques par ailleurs fondamentaux d'entente et d'harmonie.

Je saisis cette occasion pour affirmer qu'il n'y a pas eu d'implication de
l'armée guinéenne dans ce malheureux incident.

Nous saluons la pondération et l'esprit d'à-propos de Monsieur le Ministre de
la Défense de la République de Côte d'Ivoire et demeurons ouverts à des
échanges qui puissent apporter une solution de paix entre nos populations.

Africaguinee.com

Merci de voir le communiqué en PDF ci-dessous

 

 

Créé le Vendredi 23 décembre 2016 à 14:46