Cellou Dalein : ‘’Il faut qu’Alpha Condé tranche sur la question du 3e mandat…’’

Opposition
Cellou Dalein Diallo, leader de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée
Cellou Dalein Diallo, leader de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée

CONAKRY-Le flou qui entoure la candidature ou non du président guinéen pour un troisième mandat en 2020 ‘’ inquiète’’ le principal opposant au régime d’Alpha Condé. Cellou Dalein qui s’oppose farouchement à cette probabilité met donc le numéro un guinéen au défi en lui proposant de révoquer l’actuel directeur général de la police qui a commis selon lui une grave violation de la constitution.

‘’ C’est un test pour le président de la République qui entretient actuellement une certaine ambiguïté quant à un troisième mandat. Il faut qu’il tranche cette question en révoquant ce monsieur (Directeur Général de la police, Ndlr) qui n’a pas le droit de s’exprimer par rapport à cela jusqu’à souhaiter que Alpha Condé soit  un président à vie. C’est déjà une grave violation de la constitution qui a maintenu la limitation des mandats’’ précise le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), au micro d’un reporter d’africaguinee.com.

Et de dérouler avec ‘’irritation’’ : « Nous ne sommes pas d’accord avec la présidence à vie. De telles déclarations de la part d’un haut responsable des forces de défense et de sécurité qui a l’obligation d’observer par rapport à la politique une certaine neutralité. L’opposition républicaine a donc demandé la destitution de ce haut responsable, pour plusieurs raisons. Les forces de défense et de sécurité doivent être en dehors de la politique. Dans cet accord dont nous sommes entrain de travailler les applications, on fait état de la neutralité de l’administration même celle de l’administration du territoire, à plus forte raison celle des Forces de Défense été de sécurité. Nous demandons donc qu’il soit relevé de ses fonctions’’ a lancé l’ancien premier ministre guinéen.

L’opposition a estimé qu’étant un haut fonctionnaire de l’Etat, de surcroît le directeur nationale de la police est astreint à la neutralité du service public n’a donc pas le droit de s’immiscer  dans les affaires politiques.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel. : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le Samedi 26 novembre 2016 à 16:30